rhubarbe

(Mot repris de rhubarbes)

rhubarbe

n.f. [ du bas lat. rheubarbarum, racine barbare ]
Plante vivace aux larges feuilles, dont les pétioles sont comestibles après cuisson : Une tarte à la rhubarbe.

rhubarbe

(ʀybaʀb)
nom féminin
plante à grosses feuilles dont on mange la tige une tarte à la rhubarbe

RHUBARBE

(ru-bar-b') s. f.
Nom collectif deplusieurs racine employées en médecine, qui toutes appartiennent au genre rheum, polygonées.
Pour moi, je prendrais toute la rhubarbe de la Sibérie et tout le séné des apothicaires, sans que jamais je fisse un chant de la Henriade, [, Lett. du roi de Pr. à Voltaire, 4 janv. 1770]
Il est bien connu que la vraie rhubarbe croît sans culture entre le trentième et le trente-neuvième degré de latitude boréale [RAYNAL, Hist. phil. V, 30]
La société formée à Londres pour l'encouragement des arts et du commerce distribua en 1774 des médailles à deux cultivateurs anglais qui avaient recueilli de la rhubarbe d'une qualité supérieure [ID., ib. V, 30]
Il établit dans ses terres la culture de la rhubarbe, production inconnue en France dans sa jeunesse [CONDORCET, Duhamel.]
La rhubarbe de Chine, de Perse ou des Indes, rheum palmatum, L. La rhubarbe de France, rheum compactum, L. Fig. Passez-moi la rhubarbe et je vous passerai le séné, voy. SÉNÉ.
Rhubarbe des moines, nom sous lequel on a désigné tantôt la patience, tantôt le rumex alpinus, L.
Rhubarbe blanche, voy. MÉCHOACAN. Rhubarbe des pauvres, thalictrum flavum, L.
Sorte de fromage qu'on fabrique à Roquefort, avec les raclures de ceux qui sont destinés au commerce.
De ces raclures on compose une espèce de fromage en forme de boule qu'on nomme rhubarbe, et qui se vend dans le pays trois ou quatre sous la livre, [, Dict. des Arts et mét. au mot laitière]
Jaune de rhubarbe, synonyme de rhéine.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et es montaignes de ceste cité croist reobarbe et gingembre aussi à grant planté [MARC POL, p. 490]
  • XIVe s.
    La reubarbare purge l'humeur colerique [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVIe s.
    Cognoistre la force de la rubarbe et du polypode [MONT., II, 171]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. reubarba ; catal. riubarbarro ; espagn. ruibarbo ; port. rheubarbo ; ital. reobarbaro, rabarbaro ; du lat. rha barbarum, de Rha, nom indigène du Volga, et barbarum, barbare : la plante qui vient sur les bords du Rha des barbares. Le latin dit aussi rheubarbarum, et Isidore interprète rheu par racine.

rhubarbe

RHUBARBE. n. f. Plante médicinale dont la racine, qui porte le même nom, est très grosse, jaune, amère, tonique à petites doses et purgative à des doses plus élevées. Confiture de rhubarbe. Tarte à la rhubarbe. La racine de rhubarbe. Une infusion de rhubarbe. Prendre de la rhubarbe. Rhubarbe en poudre.

Prov. et fig., Passez-moi la rhubarbe, je vous passerai le séné, se dit en parlant de Deux personnes qui se font mutuellement des concessions, qui ont l'une pour l'autre des complaisances intéressées. Il se dit ordinairement en mauvaise part, ou pour plaisanter.

rhubarbe


RHUBARBE, s. f. [Rubarbe: on écrivait autrefois Rheubarbe.] Plante dont la racine est un des meilleurs remèdes. = On dit, dans le style plaisant, pâsse-moi le séné, je te passerai la rhubarbe; pardone-moi cette sotise, je t'en passerai une aûtre que tu as faite, ou que tu feras. "On prétend que ta femme te pâsse la rhubarbe, et que tu lui pâsse le séné. Marm. C. à. d. que vous vous pardonez mutuellement vos infidélités.

Traductions

rhubarbe

Rhabarber

rhubarbe

rabarber

rhubarbe

rhubarb

rhubarbe

ריבס (ז), רִבָּס

rhubarbe

راوند, راوَنْد

rhubarbe

rebarbora, reveň

rhubarbe

rabarber

rhubarbe

rabarbo

rhubarbe

ruibarbo

rhubarbe

raparperi

rhubarbe

rabarbra

rhubarbe

rabarbar, rzewień

rhubarbe

ревень

rhubarbe

rabarber

rhubarbe

ревінь

rhubarbe

ruibarbo

rhubarbe

rabarbaro

rhubarbe

rabarbara

rhubarbe

ルバーブ

rhubarbe

장군풀

rhubarbe

พืชใบใหญ่มีก้านยาวสีเขียวและแดงใช้ทำอาหารได้

rhubarbe

ravent

rhubarbe

cây đại hoàng

rhubarbe

大黄

rhubarbe

Ревен

rhubarbe

大黃

rhubarbe

[ʀybaʀb] nfrhubarb