rigaudon ou rigodon

RIGAUDON ou RIGODON

(ri-go-don) s. m.
Ancienne danse d'un mouvement vif sur un air à deux temps ; elle se dansait à deux personnes, et faisait décrire des lignes assez compliquées, comme on le voit dans le Rigaudon de la Paix, qui ouvre le recueil des danses de Feuillet.
Je vous prie de songer déjà à des remercîments pour elle [Mme Santa-Crux], et à la louer du rigodon où elle triomphe [SÉV., t. III, p. 186, éd. RÉGNIER.]
Prologue : passe-pied pour les jeux et les plaisirs, gavotte pour les ris, et rigaudon pour les songes agréables [NOVERRE, Lett. sur la danse, p. 168, dans POUGENS]
Air à deux temps, très animé, sur lequel on dansait le rigaudon, et, par extension, tout air propre à une danse vive.
Le pas : les pieds étant assemblés, on plie les genoux, on fait deux jetés successivement du pied droit et du pied gauche, puis on plie, on saute et on retombe en assemblé à la troisième position ; tout cela se fait sur place, sans avancer ni reculer [RAMEAU, Maître à danser, in-8, 1725]

ÉTYMOLOGIE

  • " On trouve rigodon dans le Dictionnaire de l'Académie ; mais cette orthographe n'est pas usitée ; j'ai ouï dire à un maître à danser que le nom de cette danse venait de celui de l'inventeur, lequel s'appelait Rigaud, " J. J. ROUSS. Dict. de mus. art. rigaudon.