riolé, ée

RIOLÉ, ÉE

(ri-o-lé, lée) adj.
Riolé piolé comme la chandelle des rois, tout bigarré, locution que donne l'Académie en 1696, mais qui est tout à fait tombée en désuétude.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ayant des taches separées les unes des autres, riolées piolées, c'est à dire de diverses couleurs, comme un tapis velu [PARÉ, XXIII, 25]

ÉTYMOLOGIE

  • Riolé paraît dérivé de l'ancien français ruile, riule, raie, règle ; quant à piolé, voy. ce mot.