rogne

rogne

n.f.
Fam. Mécontentement ; mauvaise humeur : Être en rogne colère

rogne

(ʀɔɲ)
nom féminin
colère être en rogne

ROGNE

(ro-gn') s. f.
Gale invétérée.
Vous pouvez avec lui [l'orviétan] braver en assurance.... La gale, La rogne, La teigne, La fièvre, La peste, La goutte.... [MOL., Am. méd. II, 7]
Terme rural. Un des noms vulgaires de la cuscute. Mousse qui vient sur le bois et qui le gâte. Excroissance qui se développe sur les branches de l'olivier.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ou [qu'elle] ses mains en ses gans repoingne [remette] ; Si n'i perra [paraîtra] bube ne roingne [, la Rose, V. 13532]
  • XVIe s.
    Je croy qu'il s'en est mors la langue, car Calvin lui gratta bien sa rogne [BÈZE, Vie de Calvin, p. 150]
    La rongne qui tient de lepre ; je dis de lepre, pource qu'elle fait des mesmes accidents aux chiens que la ladrerie fait aux hommes [CHARLES IX, Chasse roy. XVIII]
    Quand on pensoit avoir gueri le Poictou d'une de ses rongnes, il en renaissoit deux autres [D'AUB., Hist. III, 345]
    De la lepre des Grecs, dicte du vulgaire mal sainct Main, qui est une rongne : rongne est une asperité du cuir, ou une ulceration legere conjointe avec un prurit.... [PARÉ, XXII, 14]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, ragn, s. f. ; génev. gratter la rogne à quelqu'un, le flatter d'une manière vile ; provenç. ronha, runha ; catal. ronya ; espagn. roña ; portug. ronha ; ital. rogna ; du lat. robiginem, rouille, d'après Ménage, approuvé par Diez, quoique la contraction soit bien forte.

rogne

ROGNE. n. f. Gale invétérée. Ce n'est pas une simple gale, c'est une rogne.

Il signifie aussi, dans le langage populaire, Mauvaise humeur. Être en rogne.

rogne


ROGNE, s. f. ROGNER, v. act. ROGNEUR, s. m. ROGNEUX, EûSE, adj. ROGNûRE, s. f. [Mouillez le g: 2e e muet au 1er, é fer. au 2d, lon. aux trois dern.] Le 1er et le 4e ont raport au même sens, et n'en ont aucun avec le 2d, le 3e et le 5e. = Rogne, gale invétérée. Rogneux, qui a la rogne.
   ROGNER, retrancher quelque chôse des extrémités. "Rogner un manteau, les bords d'un chapeau, du cuir, etc. "Se rogner les ongles; et non pas rogner ses ongles. = Figurément, ôter à quelqu'un une partie de ce qui lui apartient. "On lui rogne sa portion. "On leur a bien rogné leurs droits, ou de leurs droits, de leurs gages, de leur pouvoir, etc.
   ROGNEUR, ne se dit que de ceux qui rognent, par fraude, les pièces de monaie. "On punit de mort les rogneurs, aussi bien que les Faux-Monoyeurs.
   ROGNûRE; la partie qui a été rognée. "Rognûre de papiers, de livres, de gants, d'ongles, etc.

Synonymes et Contraires
Traductions

rogne

anger

rogne

[ʀɔɲ] nf
être en rogne → to be mad, to be in a temper
se mettre en rogne → to get mad, to get in a temper