rognure

rognure

n.f. (Souvent au pl.)
1. Ce qui tombe, se détache de qqch que l'on rogne : Des rognures d'ongles.
2. Restes ; débris : Des rognures de tissu déchet
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

rognure

(ʀɔɲyʀ)
nom féminin
ce qui tombe quand on coupe les bords des rognures de papierde métal
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

ROGNURE

(ro-gnu-r') s. f.
Ce qu'on enlève quand on rogne quelque chose.
D'une rognure de l'ongle de son pouce, il [Micromégas] fit sur-le-champ une espèce de grande trompette parlante comme un vaste entonnoir dont il mit le tuyau dans son oreille [VOLT., Micromégas, 5]
Le plus grand nombre des médailles ont perdu de leur poids primitif par la rognure, indépendamment du frai [MONGEZ, Instit. Mém. Acad. inscr. t. IX, p. 223]
Se dit particulièrement des débris de peaux qui servent à faire de la colle. Fig. De la rognure il a fait des gants, se dit d'une personne qui fait quelque chose avec des restes.
Au plur.Fig. et familièrement. Matériaux qui ne sont point entrés dans un grand ouvrage, ou ce qu'on a retranché.
Cette volumineuse compilation.... n'est qu'un ramas d'insipides rognures [DIDER., Lett. à M. le Breton.]
Par analogie.
Guillaume [d'Orange] ne destinait à celle-ci [la France], pour ainsi parler, que des rognures [de l'Espagne, dans un partage] [SAINT-SIMON, 77, 251]
Un contrat social où l'on montre le pouvoir souverain comme résultant de toutes les petites rognures de la liberté de chacun [DIDER., Lett. de Ramsay.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Le corcet que l'en m'avoit fait en la prison des rongneures de mon couvertouer [couverture] [JOINV., 253]
  • XVIe s.
    Les rongneures du temps que nous desrobbons et prenons pour nos affaires [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Rogner ; wallon, rongeurr, s. f.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

rognure

ROGNURE. n. f. Ce qu'on retranche, ce qu'on enlève quand on rogne quelque chose. Rognure de papier. Rognure d'ongles.

ROGNURES, au pluriel, désigne, figurément et familièrement, les Restes des matériaux qui ne sont point entrés dans un grand ouvrage pour lequel ils avaient été préparés. Un auteur se ferait encore une réputation avec les rognures de cet écrivain.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

rognûre


ROGNûRE, voy. ROGNE.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

rognure

nom féminin rognure
Ce qui reste de quelque chose.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

rognure

snipper

rognure

cutting