rohart

ROHART

(ro-ar) s. m.
Ivoire des morses, de l'hippopotame.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Un coustel à un vieil manche de rohart [DE LABORDE, Émaux, p. 486]
  • XVe s.
    L'ivire et le rochal et les pierres precieuses [DU CANGE, rohanlum]
    (où il interprète, probablement à tort, rochal par cristal de roche).
  • XVIe s.
    Par quoy luy en faut adapter d'autres [dents] d'os ou ivoire, ou de dents de rohart, qui sont excellentes pour cest effet [PARÉ, XVII, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Probablement, corruption de rorqual.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ROHART. - ÉTYM. Ajoutez : D'après M. Bugge, Romania, n° 10, p. 157, rohart, rohal, est issu d'une forme antérieure roshal, autrefois en allem. Rosswall, Russwall, du norois hrosshval, littéralement cheval-baleine, lequel est identique avec l'anglo-saxon horshwael, morse. M. Bugge, étant Norvégien, doit être particulièrement cru en ces étymologies.