rosage

ROSAGE1

(rô-za-j') s. m.
Action de verser, dans de l'eau, du savon blanc, une livre et demie de sel d'étain et six à huit onces d'acide nitrique, à l'effet de donner de la vivacité et de l'éclat au coton teint en rouge.

ÉTYMOLOGIE

  • Roser.

ROSAGE2

(rô-za-j') s. m.
Un des noms du rhododendron. Rosage des Alpes, rhododendron ferrugineum, L.

ÉTYMOLOGIE

  • Rose 1.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

rosage

ROSAGE. s. m. Voyez RHODODENDRON.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835

rosage

Rosage, ou Rosagine, un arbreau ayant les fueilles d'un laurier, que les apothicaires ou herbiers appellent Oleander, Nerium, Rhododaphne, Rhododendros.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606