rosette

rosette

n.f. [ de 1. rose ]
1. Nœud formé d'une ou deux boucles que l'on peut détacher en tirant les bouts : Faire des rosettes à ses lacets de chaussures.
2. Insigne de certains ordres civils ou militaires : La rosette de la Légion d'honneur.
3. Saucisson cru de Lyon.

rosette

(ʀozɛt)
nom féminin
1. sorte de saucisson une tranche de rosette
2. insigne rond porter une rosette sur sa veste

ROSETTE1

(rô-zè-t') s. f.
Petite rose (inusité en ce sens). Terme de botanique. En rosette, se dit de la disposition de feuilles nombreuses étalées, disposées en cercle, rapprochées, et dont l'ensemble termine une tige souterraine ou rhizome, ou des rameaux aériens, cas dans lequel la rosette prend plus particulièrement le nom de fascicule. Organe composé par l'ensemble des feuilles en rosette. Bouquet de petites feuilles qui termine la tige de certaines mousses. Cellules qui se trouvent à la partie supérieure du nucelle chez les conifères.
Ornement fait en forme de rose, qui s'emploie dans la broderie et dans la sculpture.
Nœud de rubans en forme de rose. Insigne que les officiers de la Légion d'honneur portent au-dessus de la croix ou à leur boutonnière.
Ornement de tôle, ciselé en forme de rose, au milieu duquel passe la tige d'un bouton de porte. Rosette en cuivre, ornement qu'on rapporte sur les croisillons d'un balcon, etc.
Petits fleurons de métal que les couteliers emploient pour monter les rasoirs, les lancettes, etc.
Terme de relieur.
Les rosettes sont des fers qui, d'un seul coup, forment un dessin sans le secours d'aucun autre fer ; elles se placent sur les dos, dans les entre-nerfs, ou sur les plats, dans les angles des bordures [LESNÉ, la Reliure, p. 217]
Un diamant à rosette, synonyme de diamant en rose.
Terme d'horlogerie. Petit cadran pour avancer ou retarder le mouvement d'une montre.
Réseau qu'une lingère fait aux petits trous qu'un accident a causés dans le linge.
10° Synonyme de rose, en parlant d'un luth, d'une guitare.
11° Terme de menuisier. Rosette de portemanteau, cheville portant tête de champignon venant s'adapter sur la traverse.
12° Altération circulaire et fendillée dans le cœur d'un arbre.
13° Fil tortillé que l'on remarque dans la matière d'une glace après qu'elle est étamée. On nomme aussi rosettes des parties qui dans le tain sont plus blanches que les autres.
14° Ancien terme de teinture. Synonyme de rose 1, n° 18.
Les rosettes, dont la simple vue montre la force ou la faiblesse du pied qu'on aura donné à l'étoffe [, Instruct. gén. Teint. 18 mars 1671, art. 221]
15° Terme de marine. Rosettes ou roses, femelots des ferrures du gouvernail.
16° Terme de danse. Sorte de spirale que l'on décrit avec vitesse, en tournant sur la pointe du pied.
17° Nom d'une toile ouvrée, qu'on faisait en Flandre et en basse Normandie.
18° Terme de marine.
Rappeler la rosette, ajouter un peu de poids vers l'extrémité de l'aiguille aimantée opposée à celle qui s'incline, en faisant tomber dessus quelques gouttes de cire ; l'aiguille subissant l'inclinaison quand on va de l'équateur au pôle, ce qui l'empêche de demeurer horizontale et lui ôte une partie de sa stabilité [BRISSON, Traité de phys. t. III, p. 171]

ÉTYMOLOGIE

  • Dimin. de rose 1 ; provenç. et espagn. roseta ; ital. rosetta.

ROSETTE2

(rô-zè-t') s. f.
Sorte d'encre rouge faite avec du bois de Brésil. Régler du papier avec de la rosette.
Sorte de craie teinte en rouge, qui sert à peindre.
Cuivre de rosette, ou, simplement, rosette, cuivre rouge pur.
Rosette ou cuivre, le cent pesant estimé 30 livres, [, Déclar. du roi, nov. 1640, Tarif]
Rosettes ou clous à selliers, [, ib. nov. 1640, Tarif]
Le cuivre coule dans ces bassins, d'où on l'enlève sous forme de plaques rondes et couvertes d'aspérités, plaques auxquelles on donne le nom de rosette ou de cuivre rosette [THENARD, Traité de chim. t. II, p. 703, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Cuivre, rosette, potin, culot [SULLY, Mém. t. IV, p. 78]

ÉTYMOLOGIE

  • Rose 2.

rosette

ROSETTE. n. f. Petite rose. Il n'est point usité au propre, mais il se dit au figuré de Certains ornements qui sont faits en forme de rose et que l'on emploie dans la broderie et dans la sculpture.

Il se dit aussi d'un Noeud de ruban, d'un ruban noué en forme de rose. Les rosettes de ses souliers. Faire une rosette. Une grosse, une petite rosette.

Il se dit particulièrement de l'insigne que les officiers de la Légion d'honneur portent à leur boutonnière.

On lui a donné la rosette, On l'a fait officier de la Légion d'honneur.

ROSETTE se dit également de Petits fleurons de métal que les couteliers emploient pour monter les rasoirs, les lancettes, etc. Rosettes de cuivre, d'argent, etc.

En termes d'Horlogerie, il désigne un Petit cadran pour avancer ou retarder le mouvement d'une montre.

rosette

ROSETTE. n. f. Sorte d'encre rouge faite avec du bois du Brésil. Écrire avec de la rosette. Régler du papier, des registres avec de la rosette.

rosette

De la Rosette, Purpurissum, Rubrica.

Vin de rosette.

rosette


ROSETTE, s. fém. [Rozète: 2e è moy. 3e. e muet.] 1°. Ornement, ajustement fait en forme de rôse. = 2°. Encre rouge, faite avec du bois de Brésil. = 3°. Cuivre pur: "De la rosette, du cuivre de rosette. = 4°. Craie teinte en rouge, qui sert à peindre.

Traductions

rosette

rosette

rosette

שושנת (נ)

rosette

rozet, kompas [horloge], onderscheiding, strik, roos, rosette

rosette

розетка

rosette

rosetó

rosette

roset

rosette

Rosette

rosette

rosetón

rosette

rosett

rosette

ruusuke

rosette

गुलाब

rosette

rozetta

rosette

rósetta

rosette

rosetta

rosette

ロゼッタ

rosette

rozeta

rosette

roseta

rosette

roseta

rosette

rozeta

rosette

розета

rosette

rosett

rosette

rozet

rosette

薔薇結

rosette

[ʀozɛt] nf
(= ornement) → rosette
(= nœud) → bow
(= décoration) → rosette (generally of the Légion d'honneur)
(CUISINE) (aussi rosette de Lyon) → pure pork slicing sausage