rosier

rosier

n.m.
Arbuste épineux, cultivé pour ses fleurs odorantes, les roses.

ROSIER

(rô-zié ; l'r ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des rô-zié-z en fleur) s. m.
Genre de la famille des rosacées dont le rosier est le type. Arbuste qui porte des roses.
Monsieur Jourdain, votre cœur soit toute l'année comme un rosier fleuri ; ce sont façons de parler obligeantes de ces pays-là [MOL., Bourg. gent. IV, 8]
Madame, je vous souhaite toute l'année votre rosier fleuri [ID., ib. V, 5]
Rosier du Japon, le camélia.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Et li rosier en mai florist et graine [, Couci, XI]
  • XIIIe s.
    Honiz soit qui croira jamès por nule chose, Que desouz simple abit n'ait mauvestié enclose ; Quar tels vest rude robe où felons cuers repose : Li rosiers est poingnans et s'est souef la rose [RUTEB., 178]
  • XIVe s.
    Un rosier d'or, à tenir en sa main.... et est la rose que le pape donne, le jour de la mi caresme, au plus noble [DE LABORDE, Émaux, p. 487]
  • XVe s.
    Ung arbre d'or, en maniere d'un rosier, où il y a au dessus une rose et dedens ung saphir [ID., ib. p. 487]
  • XVIe s.
    Les roziers sont distingués en quatre principales especes : une de rouges, autre d'incarnates, ou escarlatines et deux de blanches. Les rouges sont celles de Provins propres à faire la conserve [O. DE SERRES, 551]

ÉTYMOLOGIE

  • Rose 1 ; wallon, rôzi ; provenç. roser, rosier ; ital. rosaio. Le lat. rosarium veut dire roseraie.

rosier

ROSIER. n. m. Arbuste qui porte des roses. Rosier sauvage. Rosier cultivé. Rosier remontant. Rosier grimpant. Une haie, une palissade de rosiers.

rosier

Un rosier, Rosarium.

Un lieu planté de rosiers, Rosetum.

rosier


ROSIER. Voy. RôSE.

Traductions

rosier

rozestruik, roosrose, treerosaioRoseРозаRose (ʀozje)
nom masculin
plante qui produit les roses

rosier

[ʀozje] nmrosebush