rouleau


Recherches associées à rouleau: rouleau de printemps

rouleau

n.m. [ dimin. de rôle, du lat. rota, roue ]
1. Objet de forme cylindrique : Un rouleau à pâtisserie. Utiliser des rouleaux pour déplacer des rochers.
2. Bande de papier, de tissu, etc., enroulée : Un rouleau de papier peint. Un rouleau de pellicule photo une bobine
3. Instrument composé de cylindres utilisé pour aplanir le sol : Passer le rouleau sur un terrain de football.
4. Manchon en peau de mouton ou en synthétique pour étaler la peinture.
5. Gros bigoudi.
6. Vague déferlante dont la crête est enroulée : Les surfeurs chevauchent les rouleaux.
7. Style de saut en hauteur où l'athlète passe la barre sur le ventre, son corps s'enroulant autour de celle-ci (on dit aussi un rouleau ventral).
Être au bout du rouleau,
Fam. être sans ressources ; être à bout de forces ; être sur le point de mourir.
Rouleau compresseur,
engin composé d'un cylindre, utilisé pour le compactage des sols ; fig., phénomène massif, irrésistible : Le rouleau compresseur de la mondialisation.
Rouleau de printemps,
hachis de crustacés, de poulet, d'oignons, de soja, de salade, etc., enveloppé dans une galette de riz : Le rouleau de printemps est une spécialité vietnamienne.

ROULEAU

(rou-lô) s. m.
Cylindre dont l'axe est beaucoup plus long que le diamètre, et considéré comme pouvant rouler. Un rouleau de louis.
Là-dessus M. de Solre prend un grand rouleau, et, se faisant aider à le dérouler, l'étend tout le long de la chambre et lui fait voir [à M. de Chauvry] qu'il remontait et finissait deux de ses branches par des têtes couronnées [SÉV., 504]
Au lieu de mettre sur une carte au pharaon cent setiers de blé, cent bœufs, mille moutons et deux cents sacs d'avoine, je joue des rouleaux d'or qui représentent ces denrées dégoûtantes [VOLT., l'Homme aux 40 écus, Désastre]
Le poëte arrive.... un rouleau sous le bras [DIDER., S. Térence.]
Fig. Être au bout de son rouleau, avoir épuisé tous ses arguments ; être à bout de ressources.
Se dit d'une longueur de huit mètres de papier de tenture roulé sur lui-même. Ce papier coûte tant le rouleau.
Se dit des manuscrits anciens, qui étaient formés d'une longue bande de parchemin ou de papier roulée sur un cylindre d'ivoire ou de bois. Terme du moyen âge. Rouleaux des morts (rotuli mortuorum), rouleaux de parchemin par lesquels les communautés religieuses avaient l'habitude de communiquer la mort de leurs membres et de leurs bienfaiteurs à un grand nombre d'églises et spécialement aux maisons avec lesquelles elles avaient conclu des associations spirituelles.
Anciennement, nom donné au ruban de fil.
Terme d'architecture. Enroulement, volute des modillons et des consoles.
Bande à demi-roulée, qui sort de la bouche des figures, ou qui entoure leur tête, dans certains tableaux du moyen âge, et sur laquelle on lit le nom du personnage ou les paroles qu'il est censé prononcer.
Terme de numismatique. Petit cylindre que l'on voit, sur les médailles, dans la main des empereurs et des consuls du Bas-Empire, à partir d'Anastase.
Un rouleau d'orgeat, de sirop de guimauve, etc. une fiole cylindrique contenant du sirop d'orgeat, de guimauve, etc.
Cylindre de bois, de pierre, etc. servant à divers usages. Bâton tourné dont les pâtissiers se servent pour étendre la pâte. Morceau de bois tourné sur lequel on enroule une carte de géographie.
10° Terme d'imprimerie. Cylindre qui sert à étendre l'encre sur les formes.
11° Instrument agricole composé d'un cylindre en bois, en pierre ou en fonte, uni ou armé de pointes et d'un timon et d'un axe destinés à le mettre en mouvement ; instrument qui sert tantôt à briser les mottes, tantôt à tasser la terre ou même à battre les grains.
12° Pièce de bois cylindrique qu'on place sous un corps pesant pour aider à son déplacement. Transporter un bloc de marbre à l'aide de rouleaux.
13° Terme de charpente. Rouleau sans fin, espèce de machine fonctionnant au moyen de leviers.
14° Terme de couvreur. Coussinet.
15° Masse de terre à potier maniée en cylindre.
16° Espèce de console d'or ou d'argent, qu'on met dans le corps des bagues
17° Ensouple du métier de l'ourdisseur.
18° Rouleau de plomb, table de plomb roulée sur elle-même.
19° Terme de manufacture de tabac. Synonyme de rôle, n° 1.
Vente et distribution du tabac en feuille, corde, rouleau, parfumé et non parfumé, [, Arrêt du conseil, 29 juin 1680]
20° Partie du corps d'un arbre destinée à être débitée en planches, dite aussi tronce, roule, bille, billon.
....En rouleaux pour être débités par les scieurs de long [DRALET, Traité des forêts d'arbres résin. p. 203]
21° S'est dit des coquillages qu'on nomme aujourd'hui volutes.
22° Genre de serpents.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    À ung charretier qui fut envoyé courant avecques une charrete au Plesseys querir des roulleaux, pour charroier la cage.... [, Bibl. des chartes, 3e série, t. IV, p. 393]
    Un roolleau d'argent doré pour eschauffer mains [DE LABORDE, Ém. p. 487]
  • XVIe s.
    Ce petit rouleau de parchemin s'appelle aussi bien scytale comme le rouleau de bois [AMYOT, Lysand. 36]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de role ou roulle (voy. RÔLE) ; wallon, rôlai ; Berry, roleau, roliau.

rouleau

ROULEAU. n. m. Bande de papier, d'étoffe, de métal, etc., roulée sur elle-même ou sur une tige cylindrique. Ce papier de tenture coûte tant le rouleau.

Un rouleau de pièces de monnaie, Une pile de pièces entourée de papier et formant ordinairement une somme ronde.

Fig. et fam., Être au bout de son rouleau, Avoir épuisé tous ses arguments, tous ses moyens, toutes ses ressources. Il signifie aussi Être épuisé de fatigue, être à bout de forces physiques, d'énergie vitale.

ROULEAU se dit aussi d'un Cylindre de bois, de pierre, de fer, de fonte, etc., servant à divers usages. Rouleau de pâtissier pour étendre la pâte. Rouleau de corroyeur pour préparer, pour corroyer le cuir et le rendre uni. Rouleau de lingère pour lisser le linge. Rouleau de pierre, de bois, pour recouvrir les semences. Rouleau pour aplanir le gazon, les allées d'un jardin. Passer le rouleau sur la terre, sur le gazon.

Rouleau compresseur, Rouleau destiné à tasser les pierres sur les routes que l'on recharge.

ROULEAU se dit particulièrement, en termes d'imprimerie, d'un Cylindre de bois sur lequel on a coulé une composition spéciale et qui sert à encrer les formes. Étaler l'encre avec le rouleau. Nettoyer les rouleaux.

Il se dit également de Certaines pièces de bois cylindriques sur lesquelles on fait rouler des fardeaux. Transporter un bloc de marbre à l'aide de rouleaux.

rouleau

Le rouleau et racloir dequoy les mesureurs de grain rasent le boisseau, ou autres mesures pleines de quelque grain que ce soit, Hostorium, Radius.

Rouleaux, et longs bois ronds qu'on met sous les navires pour les tirer dedans l'eauë, ou pour les en retirer, et mettre à bord, Palangae.

rouleau


ROULEAU, s m. ROULETTE, s. fém. ROULIER, s. m. ROULIS, s. m. [Rou-lo, lète, lié, li: 2e è moy. au 2d, é fer. au 3e.] Le premier se dit, 1°. d'un paquet de ce qui est roulé: rouleau de papier, de ruban, de tabac, de louis d'or. Mettre en rouleau. = 2°. Gros bâton rond, servant à divers usages. Rouleau de pâtissier, de corroyeur, de lingère. = 3°. Au pluriel, rouleaux, pièces de bois rondes, sur lesquelles on fait rouler les fardeaux. — Pierres en forme de cylindre, dont les Jardiniers se servent pour aplanir les alées.
   ROULETTE, 1°. espèce de petite roûe de bois, de fer ou de cuivre, servant à faire rouler la petite machine où l'on l'atache. = 2°. Petite chaise à deux roûes, dans laquelle on se fait tirer par un homme. = 3°. Petite boule de bois, de fer ou de cuivre, qu'on atache aux piés d'un fauteuil ou d'un lit pour les faire rouler. "Fauteuil, lit à roulettes. = 4°. Petit lit fort bâs, qui se peut mettre sous un grand lit.
   ROULIER, charretier public, qui voitûre des marchandises, des ballots, etc.
   ROULIS, terme de Marine. Agitation d'un vaisseau, qui penche beaucoup d'un côté, et puis aussi-tôt d'un aûtre. "Le roulis d'un vaisseau.

Traductions

rouleau

Rolle, Walzeroll, roller, scroll, coil, rolling-pin, drumrol, roller, haarkrul, wals, zware golfגליל (ז), גלילה (נ), מגילה (נ), מעגילה (נ), סליל (ז), סְלִיל, גְּלִילָה, מְגִלָּה, גָּלִילcorró, rotlleρολό, ρόλος, ρουλό, μπικουτίrulorodillo, uslero, panecillo, rollorullo, rotolo, matterello, rollino, rollo, bigodinoвал, валик, свертокrulla, rulle, valsأُسْطُوَانَة, لَفَّةrole, válečekrulle, tromlerullarola, valjakローラー, 転がり굴림대, 두루마리rull, valserulon, wałekroloเครื่องบดถนน, ม้วนsilindir, yuvarlanmasự lăn tròn, trục lăn一卷, 滚筒 (ʀulo)
nom masculin pluriel rouleaux
1. matière enroulée un rouleau de papier peint
2. outil rond et long que l'on roule sur le sol
instrument pour égaliser le sol
3. objet qui sert à étaler la pâte
4. grosse vague plonger dans les rouleaux

rouleau

[rouleaux] (pl) [ʀulo] nm
[papier, tissu, pièces de monnaie] → roll
un rouleau de papier peint → a roll of wallpaper
être au bout du rouleau (fig) (= être exténué) → to be at the end of one's tether (= être à la fin de sa vie) [personne] → to be at death's door
(= vague) → roller
(SPORT)roll
[machine à écrire] → roller
(à mise en plis, à peinture)roller
rouleau à pâtisserie nmrolling pin
rouleau compresseur nmsteamroller
rouleau de pellicule nmroll of film