rouleur

rouleur

n.m.
Coureur cycliste spécialiste du plat.

ROULEUR

(rou-leur) s. m.
Celui qui roule les tonneaux.
Déchargeurs, rouleurs et chargeurs de tonneaux, pour leurs droits sur les vins d'étape, [, Déclarat. 22 oct. 1715, Tarif]
On inventa la dignité des conseillers du roi rouleurs de vin [VOLT., Louis XIV, 30]
Ouvrier qui transporte dans une brouette la terre préparée pour faire des briques. Ouvrier employé au transport du minerai.
On parviendrait, avec 200 piqueurs et 100 rouleurs, à extraire 12 000 tonnes de minerai brut, [, Monit. univ. 22 et 23 avril 1867, p. 487, 6e col.]
Terme de marine. Vaisseau qui a du roulis plus qu'un autre. Un gros rouleur, un vaisseau qui a beaucoup de roulis. Grand rouleur, grand marcheur, un navire qui, avec beaucoup de roulis, a une marche rapide.
Celui dont la fonction consiste à présenter les ouvriers aux maîtres qui veulent les embaucher et à consacrer leur engagement. Adj. Ouvrier rouleur, ouvrier qui travaille tantôt dans un atelier, tantôt dans un autre.
Nom de plusieurs insectes qui roulent les feuilles de la vigne, du peuplier, etc. Le rouleur s'est mis dans nos vignes.
S. m. pl. Famille de lépidoptères nocturnes, ceux dont les ailes sont roulées autour du corps, ou très inclinées dans l'état d'inaction de l'animal.

ÉTYMOLOGIE

  • Rouler.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ROULEUR. Ajoutez :
    Rouleur, ouvrier qui, dans les ateliers de pyrotechnie, roule les étuis et les cartouches.
    Chaque rouleur de cartouches doit avoir devant lui un certain nombre de grands trapèzes..., des étuis roulés, des balles... [, Encyclopédie Roret, Manuel de l'artificier, p. 413]

rouleur

ROULEUR. n. m. Charançon de la vigne. Le rouleur s'est mis dans nos vignes.