roussi, ie

ROUSSI, IE1

(rou-si, sie) part. passé de roussir
Devenu roux. Une étoffe roussie au feu.
Une traînée de spectres [les soldats revenant de Moscou] couverts.... de sales manteaux roussis et troués par les feux [SÉGUR, Hist. Nap. XI, 3]
Absolument. Légèrement brûlé.
Il n'importe à qui des deux Bertrands bienfaisants le Raton aux pattes roussies écrive [VOLT., Lett. d'Alembert, 9 déc. 1774]
S. m. Exhalaison d'une chose près de brûler. Odeur de roussi.
Qui, sur ce fameux rivage Où d'Etna le voisinage Répand un goût de roussi, Fit ployer l'orgueil du Tage [DESHOUL., Poés. t. I, p. 129]
Fig.
Les philosophes aussi Déjà sentent le roussi [BÉRANG., Missionn.]