rué, ée

RUÉ, ÉE

(ru-é, ée) part. passé de ruer
Une pierre ruée contre un chien. Fig. Ses plus grands coups sont rués, se dit d'un vieillard dont les forces sont à bout, et aussi il se modère, il montre moins d'ardeur. Les plus grands coups sont rués, les plus grands efforts sont faits dans l'affaire dont il s'agit (ces phrases ont vieilli).