rubané, ée

RUBANÉ, ÉE

(ru-ba-né, née) part. passé de rubaner
Terme d'histoire naturelle. Marqué de bandes longitudinales qui ressemblent à des rubans.
Tout le manteau de ce pic [l'épeiche de la Louisiane] est agréablement rayé et rubané de blanc et de noir par bandelettes transversales [BUFF., Ois. t. XIII, p. 108]
Qui est aplati en forme de ruban.
Se dit d'un canon de fusil fait d'un ruban de métal.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877