rubicon

(Mot repris de rubicons)

RUBICON

(ru-bi-kon) s. m.
Petit fleuve d'Italie qui servait de limite entre la Gaule Cisalpine et l'Italie proprement dite, et qu'il était défendu de passer à la tête d'une armée ou d'une légion ; César le franchit quand il commença la guerre civile. Fig. Passer le Rubicon, se décider à quelque chose de hasardeux, d'irrévocable.
Je représentai au régent que mollir serait sa perte, que le Rubicon était passé [SAINT-SIMON, 513, 41]
Je faisais, en l'honneur du célibat, des prosopopées autrement éloquentes que les tiennes ; et pourtant j'ai fini par passer le Rubicon [je me suis marié] [CH. DE BERNARD, Un acte de vertu, § V]

REMARQUE

  • M. Thiers a employé ce mot dans un sens que la langue n'admet pas : Il [Napoléon] était au bord de ce fleuve [le Niémen], qui, on peut le dire, était le Rubicon de sa prospérité, Hist. de l'emp. XXV.

rubicon

RUBICON. n. m. Petit fleuve d'Italie qui séparait la Gaule cisalpine de l'Italie proprement dite et qu'il n'était pas permis de franchir à la tête d'une armée; on ne met ici ce mot qu'en raison de l'expression figurée : Passer le Rubicon, franchir le Rubicon, Prendre un parti hasardeux, décisif, irrévocable.
Traductions

rubicon

Rubicon

rubicon

Rubicon