rubricaire

RUBRICAIRE

(ru-bri-kê-r') s. m.
Homme qui sait bien les règles, les rubriques du bréviaire.
Si le rubricaire sortait de ses bornes, et que, devenant docteur, il décidât.... respectons néanmoins ce rubricaire, quel qu'il soit, à cause de l'autorité des auteurs qui l'ont rapporté au huitième ou neuvième siècle [BOSSUET, Déf. de la trad. sur la communion, II, 40]

ÉTYMOLOGIE

  • Rubrique.

rubricaire

RUBRICAIRE. s. m. Homme qui sait bien les rubriques de bréviaire. Il est grand rubricaire.

rubricaire


RUBRICAIRE, s. m. RUBRIQUE, s. f. [Rubrikère, rubrike: 3e è moyen et long au 1er, e muet au 2d.] Rubrique est, 1°. espèce de terre et de craie rouge. = 2°. Au pluriel, titres qui sont dans les Livres de Droit. = 3°. Règles qui sont au comencement ou dans le cours du Bréviaire et du Missel, pour enseigner la manière dont il faut dire ou faire l'Ofice divin. = 4°. Figurém. st. famil. Rûse, finesse, détour, adresse. "Il sait toute sorte de rubriques, toutes les vieilles rubriques. On dit, par mépris, d'une vieille loi, d'un vieux titre, que c'est une vieille rubrique. Trév. = * Pluche dit par rubrique, adverbialement. "Des cris perçans, qu' on jetoit par superstition~ et par rubrique. — Je n'ai vu cet adverbe dans aucun aûtre livre.
   RUBRICAIRE, qui sait bien les rubriques. "Il est grand rubricaire.