rustaud, aude

RUSTAUD, AUDE

(ru-stô, stô-d') adj.
Terme familier. Qui tient du paysan, de la campagne.
Il [M. de Peruis] est ravi de votre portrait ; je voudrais que le mien fût un peu moins rustaud ; il ne me paraît point propre à être regardé agréablement ni tendrement [SÉV., 7 août 1675]
S'il [le jeune Grignan] est bien fort, l'éducation rustaude est fort bonne [ID., 14 juill. 1677]
S. m. Un gros rustaud, un gros paysan. Fig. C'est un rustaud, c'est un homme chez qui la brusquerie se joint à l'impolitesse, à la grossièreté.

SYNONYME

  • RUSTAUD, RUSTRE. On est rustaud faute d'éducation, faute d'usage, par l'habitude de vivre toujours avec des campagnards ; on est rustre par caractère, par humeur, par goût, par caprice, par mécontentement.

ÉTYMOLOGIE

  • Dérivé de l'anc. français ruste (voy. RUSTIQUE).