séditieusement

SÉDITIEUSEMENT

(sé-di-si-eû-ze-man) adv.
D'une manière séditieuse.
Les premiers des chrétiens qui ont pris séditieusement les armes avec une ardeur furieuse, sous prétexte de persécution, ont été les donatistes [BOSSUET, 5e avert. 3]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Il les fist mouvoir seditieusement et traitreusement contre les riches [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVIe s.
    Lesquels seditieusement font esmeutes, violences, oppressions et autres malefices [CALV., Inst. 1200]

ÉTYMOLOGIE

  • Séditieuse, et le suffixe ment.

séditieusement

SÉDITIEUSEMENT. adv. D'une manière séditieuse. Il parla séditieusement sur la place publique.

seditieusement

Seditieusement Seditiose.

séditieûsement


SÉDITIEûSEMENT, adv. SÉDITIEUX, EûSE, adj. SÉDITION, s. f. [Sédi-cieû-zeman, cieû, cieû-ze, cion, en vers ci-eû, ci-on: 1re é fer. 3e lon. aux 3 1ers.] Sédition, émotion populaire, révolte. "Émouvoir, exciter, alumer, ou, apaiser, éteindre la sédition. "Les Français se précipitaient dans les séditions par caprice et en riant. Volt. = Il se dit, figurément, du trouble intérieur des passions. = Séditieux est 1°. qui est du nombre de ceux, qui ont part à la sédition. "Citoyen séditieux. = S. m. "Les séditieux. = 2°. Qui est enclin à faire sédition. "Esprit séditieux. = 3° Qui tend à la sédition. "Discours, libelle séditieux; assemblée séditieûse. = Figurément, il se dit des chôses.
   Vous avez dans l'esprit un feu séditieux,
   Qui prend de plus en plus sur votre caractère.
       La Chaussée.
= Séditieûsement, d'une manière séditieûse. "Parler, écrire séditieûsement.

Traductions

séditieusement

aufrührerisch