séducteur

(Mot repris de séducteurs)

séducteur, trice

adj. et n.
Qui séduit, fait des conquêtes amoureuses : Une grande séductrice charmeur, ensorceleur
adj.
Qui exerce un attrait irrésistible : Le pouvoir séducteur de l'argent envoûtant, irrésistible ; repoussant
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

séducteur

SÉDUCTEUR, TRICE. n. Celui, celle qui séduit, qui fait tomber en erreur ou en faute. Séducteur de la jeunesse.

Il se dit absolument, au masculin, de Celui qui corrompt l'innocence, la vertu des jeunes filles ou des femmes. C'est un séducteur. Un vil séducteur. Elle est tombée dans les pièges d'un séducteur.

Il s'emploie aussi comme adjectif et signifie seulement Qui cherche à plaire, qui charme. Un discours, un ton séducteur.

En termes de Théologie, L'esprit séducteur, Le diable.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

seducteur

Seducteur.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

séducteur


SÉDUCTEUR, TRICE, s. m. et f. SÉDUCTION, s. f. SÉDUIRE, v. act. SÉDUISANT, ANTE, adj. [Séduk-teur, trice, cion, duire, zan, zante: 1re é fer. 2e lon. au 4e; 3e lon. aux 2 dern.] Séduire, 1° faire tomber dans l'erreur ou en faûte. Tromper ou corrompre. "Il séduisit les peuples: il l'a séduit par ses maximes pernicieûses. — Séduire des témoins: cette fille se laissa séduire. = 2°. Toucher, persuader. "Son ton, sa manière de dire, sa déclamation séduit. On sous-entend, ceux qui l'entendent.
   Sa gaîté, ses bons mots m' avoient un peu séduite.
   Je lui soupçonais bien quelque malignité;
   Mais non cette noirceur et cette atrocité.
       Palissot.
Séducteur, trice, celui, celle qui séduit. "Mahomet, ce séducteur artificieux, etc. = Corrupteur. "Séducteur de jeunes gens, séductrice de femmes, de filles, etc. = Adj. "Discours, ton séducteur: "Tentations séductrices. LING.
   Je vous vois entouré de conseils séducteurs;
   Mais l'amitié vous reste, et les remords vengeurs....
       Palissot.
  Leur éclat séducteur n'éblouit point mes yeux.
On apèle le diable l'esprit séducteur.
   SÉDUISANT a le même sens, à peu prês, que séducteur adjectif; mais celui-ci signifie davantage, qui séduit en éfet; et l'aûtre, qui est propre à séduire. Outre cela, séducteur ne se dit qu'en mauvaise part, et a raport au 1er sens de séduire, tromper, corrompre. Séduisant se dit en bone part, et il est relatif au 2d sens de son verbe, toucher, persuader. "Discours, ton, air séduisant: conversation séduisante.
   On le démasque envain, jamais il ne rougit,
   Séduisant, quand il parle, afreux, quand il agit.
       Palissot.
  SÉDUCTION. Action par laquelle on séduit. "La séduction de la jeunesse, des peuples. Séduction de témoins. "Siècle malheureux, où l'ignorance et l'orgueuil boivent à l'envi le poison de l'impiété dans la coupe de séduction, que leur présentent les passions et la volupté. Neuville. "Le véritable prodige est sa vertu conservée dans la séduction d'une si grande fortune. Id.
   Rem. Ce nom a un sens passif: il se dit de celui, qui est séduit, et non pas de celui, qui le séduit. "La séduction des Hérétiques, comme dit Bossuet, signifierait que les Hérétiques sont séduits, et il veut dire qu'ils séduisent. Il faut dire: la séduction de ces peuples opérée par les Hérétiques. Sans régime même, il a ce sens passif: il est à l' abri de la séduction, c. à. d. d'être séduit.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

séducteur

adjectif séducteur

séducteur

nom masculin séducteur
Homme qui séduit les femmes.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

séducteur

(sedyktœʀ) masculin

séductrice

playboy, seductiveחשקן (ז), כובש לבבות (ז), מושך (ת), מפתה (ז), פרפר (ז), פתאי (ז), כּוֹבֵשׁ לְבָבוֹת, מְפַתֶּהverleider/-dsterδιακορευτήςseduttore (sedyktʀis) féminin
nom
personne qui fait tout pour plaire
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

séducteur

[sedyktœʀ, tʀis]
adjseductive
nm/f → seducer*(seductress)
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005