sémiller

SÉMILLER

(sé-mi-llé, ll mouillées, et non sémi-yé) v. n.
Être sémillant.
Cet étourdi qui court, saute, sémille, Sort, rentre, va, vient, rit, parle et frétille [VOLT., Prude, III, 1]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Cil fist partout le feu estaindre, Tant semilla [se remua] por gens destraindre, Et le lor fist querir es pierres [, la Rose, 20 336]

ÉTYMOLOGIE

  • Il vient du celtique d'après Diez : kymri, sim, remuant, léger.
    Fortune la semilleuse [la remuante] [, la Rose, 20 336]
    ; Berry, semiller, garnir d'agrès un bateau.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877