séquestré, ée

SÉQUESTRÉ, ÉE

(sé-kè-stré, strée) part. passé de séquestrer
Mis en séquestre. Ses biens sont séquestrés.
Fig. Séparé de, isolé de.
La modestie ou plutôt la réserve naturelle à de superbes esclaves séquestrées de la société des hommes [dans les harems] ne peut balancer les prestiges de ces courtisanes exercées [RAYNAL, Hist. phil. IV, 9]
Absolument. Qui vit solitaire.
La raison d'ordinaire N'habite pas longtemps chez les gens séquestrés [LA FONT., Fabl. VIII, 10]
Je suis plus séquestrée que jamais, je ne puis m'accoutumer à tout ce que je vois [MAINTENON, Lett. au duc de Noaill. 22 mai 1711]