séraphin

1. séraphin

n.m. [ hébr. seraphim, de saraph, brûler ]
Dans la religion chrétienne, ange supérieur.

2. séraphin, e

adj. et n.
Fam. Au Québec, avare.

SÉRAPHIN

(sé-ra-fin) s. m.
Ange de la première hiérarchie.
Instruits d'un si haut mystère [la Trinité], et étonnés de sa profondeur incompréhensible, nous couvrons notre face devant Dieu avec les séraphins que vit Isaïe, et nous adorons avec eux celui qui est trois fois saint [BOSSUET, Hist. II, 6]
Je crus entendre la voix d'un séraphin, lors que cet homme me dit en posant le sac sur une table : Seigneur Gil Blas, voilà ce que Mme la marquise vous envoie [LESAGE, Gil Bl. IV, 15]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Deserve [qu'il mérite] la haute corone Que Deus à ses chers amis done Durablement od lui sans fin, En la compaigne serafin [BENOIT, I, V. 7950]
  • XVe s.
    Et se interprete seraphin ardent charité en amour de Dieu [, Bibl. des ch. 6e série, t. II, p. 134]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. seraphin ; catal. serafi ; ital. seraphino ; du latin seraphim, grec, de l'hébreu seraphim, anges de feu, plur. de seraph, ardent, brûlant.

séraphin

SÉRAPHIN. n. m. Esprit céleste de la première hiérarchie des anges. Les séraphins et les chérubins.

séraphin


SÉRAPHIN, s. m. SÉRAPHIQUE, adj. [Séra-fein, fi-ke: 1re é fer.] Séraphin, esprit céleste de la première hiérarchie des Anges. = Séraphique, qui apartient aux Séraphins. "Zèle, ardeur séraphique. = On apèle St. François, le Patriarche Séraphique, son ordre, l'ordre séraphique; St. Bonaventure, le Docteur séraphique.

Traductions

séraphin

seraph

séraphin

שרף (ז)

séraphin

serafijn, engel

séraphin

Seraph