sacristain

(Mot repris de sacristains)
Recherches associées à sacristains: sacristine

sacristain

n.m.
Employé chargé de l'entretien d'une église et des objets du culte.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

SACRISTAIN

(sa-kri-stin) s. m.
Celui qui a soin de la sacristie d'une église. Celui qui est pourvu du bénéfice appelé sacristie.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Robers li segretains.... [, Th. le mart. 124]
  • XIIIe s.
    Leens avoit un soucretain... [RUTEB., 307]
  • XVIe s.
    Varro escript que le secretain de Hercules, jectant au sort d'une main pour soy, de l'aultre pour Hercules, joua contre luy.... [MONT., II, 272]
    Estans leurs sacristains et leurs portes-torches [des grands philosophes], en maniere de parler.... ordonnez pour monstrer aux hommes les reliques de leur sapience [AMYOT, Comment il faut nourrir les enfants, 32]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. SACRISTIE ; Berry, secrétain, segrétain ; prov. sacristan, sagrestan ; catal. sagristà ; espagn. sacristan ; ital. sagrestano. Ménage, recommandant sacristain, dit qu'il n'y a plus que les villageois qui disent segretain ; on voit que les villageois retenaient l'ancienne forme.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

sacristain

SACRISTAIN. n. m. Celui qui a soin de la sacristie d'une église. Le sacristain de telle paroisse.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

sacristain

Sacristain, que par corruption on dit Secretain, Sacrarius. Hierophylax, vulgo Sacrista.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

sacristain


SACRISTAIN, s. m. SACRISTIE, s. f. SACRISTINE, s. f. [Sakristein, ti-e, tine: 3e lon. au 2d.] Sacristie est un lieu destiné pour serrer les Vases sacrés, les ornemens d'Eglise, et où les Prêtres et ceux qui servent à l'autel vont s'habiller pour le service divin. = Dans certains Chapitres, c'est un titre de Bénéfice. = Sacristain est celui qui a le soin de la sacristie d'une Église; ou qui possède un bénéfice avec le titre de Sacristie. = Sacristine, celle qui, dans un Monastère de Filles, a soin de la Sacristie.
   Rem. Puisqu'on dit Sacristain et non pas Sacristin, il semble qu'on devrait dire Sacristaine plutôt que Sacristine. Cependant l'usage actuel est pour celui-ci. St. Fr. de Sales dit Sacristaine, et Gresset Sacristine.
   D'une autre part la Mère Sacristine
   Trois fois pâlit, soupire quatre fois.      Ververt.
Suivant Richelet, les Religieûses d'esprit disent toutes Sacristine, et la plupart des gens savans en Langues disent Sacristaine. L' Acad. ne met que Sacristine: on dit Sacristaine dans la plupart des Provinces.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

sacristain

sexton, sacristan

sacristain

koster

sacristain

Küster

sacristain

sacristán

sacristain

sagrestano

sacristain

sacristan

sacristain

sacristan

sacristain

sacristan

sacristain

sacristan

sacristain

[sakʀistɛ̃] nm
[église] → sexton
[sacristie] → sacristan
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005