saignant, ante

SAIGNANT, ANTE

(sè-gnan, gnan-t') adj.
Qui dégoutte de sang. Une plaie toute saignante.
Ma main, saignante encor du meurtre de Pélie [CORN., Méd. II, 2]
Il [l'autour] se jette avidement sur la chair saignante, et refuse assez constamment la viande cuite [BUFF., Ois. t. I, p. 334]
Viande saignante, encore toute saignante, viande rôtie qui n'est pas assez cuite.

PROVERBE

    Bœuf saignant, mouton bêlant, il faut que le bœuf et le mouton rôtis ne soient pas trop cuits.
Fig. La plaie est encore saignante, la douleur, l'injure est toute récente. On dit dans un sens analogue : un cœur saignant.
Frappe encore, ô douleur, si tu trouves la place ! Frappe ! ce cœur saignant t'abhorre et te rend grâce [LAMART., Harm. II, 7]
Partout où sous ces vastes cieux J'ai lassé mon cœur et mes yeux, Saignant d'une éternelle plaie [A. DE MUSSET, Poés. nouv. Nuit de déc.]