saltimbanque

(Mot repris de saltimbanques)

saltimbanque

n.m. [ de l'it. saltimbanco, qui saute sur l'estrade ]
Personne qui fait des tours d'adresse, des acrobaties sur les places publiques, dans les foires ; bateleur.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

saltimbanque

(saltɛ̃bɑ̃k)
nom masculin-féminin
artiste qui fait des acrobaties, des tours d'adresse en public une famille de saltimbanques
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

SALTIMBANQUE

(sal-tin-ban-k') s. m.
Bateleur, charlatan, ordinairement placé sur des planches pour faire ses exercices et débiter ses drogues. Par extension.
Mais pour le singe, animal inutile, Malin, gourmand, saltimbanque indocile.... [VOLT., Pauvre diable.]
Fig. et par dénigrement. Bouffon de société, mauvais orateur dont les gestes sont outrés et ridicules ; charlatan.
M. d'Elbœuf, qui était grand saltimbanque de son naturel, commença la comédie par la tendresse qu'il avait pour le nom français [RETZ, II, 240]
Grâce à l'extrême confiance que j'ai en ma raison, ma foi n'est point à la merci du premier saltimbanque [DIDER., Pens. phil. 50]
Adj.
C'était sur les sermons de ce prédicateur saltimbanque [Roquette, évêque d'Autun, et oncle de l'abbé Roquette] que Despréaux avait fait cette épigramme [On dit que l'abbé Roquette Prêche les sermons d'autrui : Moi, qui sais qu'il les achète, Je soutiens qu'ils sont à lui] [D'ALEMB., Éloges, Roquette.]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. saltimbanco, de saltare, sauter, in, en, et banco banc.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

saltimbanque

SALTIMBANQUE. n. m. Bateleur qui débite ses boniments et fait ses exercices sur les places publiques, dans les foires.

Il se dit, figurément, d'un Bouffon de société et d'un mauvais orateur qui débite, avec des gestes outrés, des plaisanteries déplacées. Cet homme croit être plaisant, ce n'est qu'un saltimbanque. Ce n'est pas un orateur, c'est un saltimbanque.

Il désigne aussi, familièrement, un Homme sans consistance, dont les actes et les propos ne méritent aucune considération à cause de sa légèreté et de son manque de sérieux. C'est un vrai saltimbanque.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

saltimbanque


SALTIMBANQUE, s. m. [Saltein-banke: 2e et 3e lon. 4e e muet.] Bâteleur; charlatan, qui vend des drogues sur des tréteaux. = Figurément, st. fam. et crit. Orateur qui débite avec des gestes outrés, qui dit des plaisanteries déplacées. — On le dit aussi de celui, qui fait le boufon en compagnie.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

saltimbanque

nom saltimbanque
Acrobate de plein air.
baladin, banquiste, bateleur, forain.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

saltimbanque

saltimbanco

saltimbanque

[saltɛ̃bɑ̃k] nmf
(= bateleur, artiste de rue) → travelling entertainer, street entertainer
(fig)entertainer
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005