saluer

saluer

v.t. [ lat. salutare, souhaiter la santé, de salus, santé ]
1. Donner à qqn une marque d'attention, de civilité, de respect : Elle les a salués d'un signe de la tête. Sur le tatami, on salue son adversaire s'incliner
2. En parlant d'un artiste, revenir en scène pour s'incliner devant le public à la fin d'un spectacle : La troupe saluait la salle en délire.
3. Honorer du salut militaire ou d'une marque de respect précisée par un règlement : Saluer un supérieur. Saluer le drapeau.
4. (par) Accueillir par des manifestations d'approbation ou d'hostilité : L'annonce de la victoire fut saluée par des acclamations ovationner conspuer, huer
5. Rendre hommage à : Nous saluons le courage des sauveteurs.
6. Reconnaître en tant que tel : Les journalistes la saluent comme la première spationaute.

se saluer

v.pr.
Échanger des salutations : Ils se sont fâchés et ne se sont plus salués depuis.

saluer


Participe passé: salué
Gérondif: saluant

Indicatif présent
je salue
tu salues
il/elle salue
nous saluons
vous saluez
ils/elles saluent
Passé simple
je saluai
tu saluas
il/elle salua
nous saluâmes
vous saluâtes
ils/elles saluèrent
Imparfait
je saluais
tu saluais
il/elle saluait
nous saluions
vous saluiez
ils/elles saluaient
Futur
je saluerai
tu salueras
il/elle saluera
nous saluerons
vous saluerez
ils/elles salueront
Conditionnel présent
je saluerais
tu saluerais
il/elle saluerait
nous saluerions
vous salueriez
ils/elles salueraient
Subjonctif imparfait
je saluasse
tu saluasses
il/elle saluât
nous saluassions
vous saluassiez
ils/elles saluassent
Subjonctif présent
je salue
tu salues
il/elle salue
nous saluions
vous saluiez
ils/elles saluent
Impératif
salue (tu)
saluons (nous)
saluez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais salué
tu avais salué
il/elle avait salué
nous avions salué
vous aviez salué
ils/elles avaient salué
Futur antérieur
j'aurai salué
tu auras salué
il/elle aura salué
nous aurons salué
vous aurez salué
ils/elles auront salué
Passé composé
j'ai salué
tu as salué
il/elle a salué
nous avons salué
vous avez salué
ils/elles ont salué
Conditionnel passé
j'aurais salué
tu aurais salué
il/elle aurait salué
nous aurions salué
vous auriez salué
ils/elles auraient salué
Passé antérieur
j'eus salué
tu eus salué
il/elle eut salué
nous eûmes salué
vous eûtes salué
ils/elles eurent salué
Subjonctif passé
j'aie salué
tu aies salué
il/elle ait salué
nous ayons salué
vous ayez salué
ils/elles aient salué
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse salué
tu eusses salué
il/elle eût salué
nous eussions salué
vous eussiez salué
ils/elles eussent salué

SALUER

(sa-lu-é) , je saluais, nous saluions, vous saluiez ; que je salue, que nous saluions, que vous saluiez v. a.
Donner à quelqu'un que l'on aborde, que l'on rencontre, etc. une marque extérieure de civilité, de respect. Saluer la compagnie. Saluer de la main, du geste, de la voix.
Allons, saluez monsieur [MOL., Mal. imag. II, 6]
D'où vient qu'Alcippe me salue aujourd'hui, me sourit et se jette hors d'une portière de peur de me manquer ? [LA BRUY., XI]
Les grands sont entourés, salués, respectés ; les petits entourent, saluent, se prosternent ; et tous sont contents [ID., IX.]
Venez, mademoiselle, et saluez les gens [REGNARD, le Distr. I, 4]
[â Fontenoy] les officiers anglais saluèrent les Français en ôtant leurs chapeaux ; le comte de Chabanes, le duc de Biron, qui s'étaient avancés, et tous les officiers des gardes-françaises leur rendirent le salut [VOLT., Louis XV, 15]
Et, revenant avec la chaloupe, il salua le vaisseau de son mouchoir, aussi longtemps qu'il le put [STAËL, Corinne, XVIII, 1]
Absolument. Les manières de saluer sont différentes selon les différentes nations. En Europe les hommes saluent en ôtant leur chapeau et en s'inclinant.
Vous voyez des gens qui entrent sans saluer que légèrement, qui marchent des épaules [LA BRUY., VIII]
Ils laissent croître leurs ongles comme les Chinois ; ils saluent comme eux, et l'on sait que ce salut consiste à se mettre à genoux et à se prosterner jusqu'à terre [LAPÉROUSE, Voy. t. III, p. 41, dans POUGENS]
On dit par civilité saluer, en abordant ou en quittant une personne. Je vous salue. J'ai l'honneur de vous saluer. Je vous salue très humblement. Je vous salue, j'ai l'honneur de vous saluer, est aussi une manière de terminer une lettre.
Saluer quelqu'un, faire visite à quelqu'un, lui rendre ses devoirs. Les officiers de la garnison sont allés saluer le gouverneur.
Voilà, nous dit-il, un honnête homme et courtois ; ce n'est pas aujourd'hui seulement que je l'ai connu civil comme cela ; il m'a toujours fort salué, et m'est venu ici souvent entretenir [THÉOPHILE, Œuv. 1e part. p. 110, dans LACURNE]
Monsieur, je viens saluer, reconnaître, chérir et révérer en vous un second père [MOL., Mal. imag. II, 6]
Je ne vois pas ce qui pourrait m'empêcher de venir, dans les beaux jours, saluer l'Étoile du nord et maudire le Croissant [VOLT., Lett. à Catherine II, 2 sept. 1769]
Faire ses compliments par lettre. Je vous prie de le saluer de ma part.
Je lus hier une lettre du bonhomme la Maison... il ne m'en dit pas un mot [du mariage de Monsieur], et salue toujours madame la comtesse, comme si elle était encore à mes côtés [SÉV., 95]
Donner des marques de respect, à la vue de certaines choses.
Saluez ces pénates d'argile [LA FONT., Philém. et Baucis.]
Il meurt, comme Moïse, avant d'avoir pu passer le Jourdain ; il salue de loin, comme lui, cette terre heureuse.... [MASS., Panég. St Louis.]
Les oiseaux en chœur se réunissent et saluent de concert le père de la nature [le soleil] [J. J. ROUSS., Ém. III]
On le dit particulièrement dans certaines occasions de cérémonie. Saluer l'autel. Saluer le catafalque, la représentation. On disait de même autrefois : saluer les armes. Saluer le lit du roi. Saluer la nef du couvert du roi. Fig. Son retour fut salué par d'immenses acclamations. On salua son avénement au trône par de grandes marques de joie.
Il se dit de la manière dont se rendent certains honneurs militaires sur la terre ou sur la mer. Saluer de l'épée, du drapeau, en défilant devant le général. On salue à la mer en tirant le canon ; on salue aussi quelquefois en baissant le pavillon. La mer salue la terre, les vaisseaux qui mouillent devant une forteresse doivent la saluer en tirant le canon. Terme de marine. Saluer de la voix, c'est crier vive le roi, la république, l'empereur, suivant le régime ; ce cri est poussé par l'équipage, ordinairement monté dans les haubans. Fig. Saluer un grain [sorte de tempête], se mettre en mesure contre sa force.
Proclamer, en parlant des anciens qu'on élevait au trône.
Ils saluèrent Baléazar comme leur roi, et le firent proclamer par des hérauts [FÉN., Tél. VIII]
Ils trouvèrent dans un lieu obscur un homme tremblant de peur, c'était Claude ; ils le saluèrent empereur [MONTESQ., Rom. 15]
Saluer empereur, s'est dit aussi pour donner le salut en nommant empereur, général, le Romain à qui on s'adresse.
Septime se présente, et, lui tendant la main, Le salue empereur en langage romain [CORN., Pomp. II, 2]
Se saluer, v. réfl. Se faire l'un à l'autre un salut. Ils se saluèrent en s'abordant. Les navires se saluèrent de tant de coups de canon. Fig. Nous nous saluons, mais nous ne nous parlons pas, se dit quand on est en froideur avec quelqu'un.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    S'il saluerent par amur et par bien [, Ch. de Rol. VIII]
  • XIIe s.
    Si tost cum s'entrevirent, lues [aussitôt] se sunt encontré ; E li reis Henris l'a, e il li, salué [, Th. le mart. 114]
  • XIIIe s.
    Et nos François la vont sagement saluer [, Berte, III]
    Quant Berte voit l'hermite, de Dieu [elle] l'a salué [, ib. XLV]
    Li rois.... i envoia ses gens et dix chevaliers preudomes et sages qui passerent mer, et troverent le roi Phelippe à Montleon et le saluerent de par le roi Henri [, Chr. de Rains, p. 12]
  • XVe s.
    Que je vous y trouve, ou autrement tenez vous pour salué [congédié] [, Petit Jehan de Saintré, p. 19, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, salowé ; provenç. et espagn. saludar ; portug. saudar ; ital. salutare ; du lat. salutare, de salus, salut.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    SALUER. Ajoutez :
    En termes militaires, saluer le boulet, faire un mouvement au moment où un boulet passe auprès de soi en sifflant. Le plus brave salue toujours les premiers boulets.

saluer

SALUER. v. tr. Donner à quelqu'un une marque extérieure de civilité, de déférence ou de respect, en l'abordant, en le rencontrant, en le quittant. Les manières de saluer sont différentes selon les différentes nations. En France et dans presque toute l'Europe, les hommes saluent en ôtant leur chapeau et en s'inclinant. Saluer de la main, du geste, de la voix. Saluer en passant. Saluer quelqu'un de loin.

Je vous salue, j'ai l'honneur de vous saluer se dit, par civilité, à une personne que l'on aborde.

Nous nous saluons, mais nous ne nous parlons pas, Nous sommes poliment et froidement ensemble.

Aller saluer quelqu'un, Aller lui faire visite, lui rendre ses devoirs. Les officiers de la garnison sont allés saluer le gouverneur.

SALUER se dit aussi des Marques de respect qu'on donne à de certaines choses. Saluer le drapeau. Saluer de loin le lieu de sa naissance. On le dit particulièrement dans certaines cérémonies. Saluer l'autel. Saluer le catafalque.

Il s'emploie spécialement pour désigner les Marques de civilité, de déférence, de respect qui sont en usage dans les troupes de terre et dans la marine. Saluer de l'épée, saluer du drapeau. On salue à la mer en tirant le canon. Les navires se saluèrent de tant de coups de canon. Les vaisseaux saluèrent la citadelle. Saluer du pavillon.

En termes de Marine, La mer salue la terre, Les vaisseaux qui mouillent devant une forteresse doivent la saluer en tirant le canon.

SALUER signifie encore Faire ses compliments par lettre. Je salue tels et tels. Je vous prie de le saluer de ma part, quand vous le verrez. J'ai bien l'honneur de vous saluer.

Il signifie aussi Proclamer, nommer par acclamation. Vespasien fut salué empereur par toute l'armée.

saluer

Saluer aucun, Salutare, Persalutare, Salutationem facere, Salutem alicui dicere, Dare salutem, Ferre salutem alicui, Salutem impertire.

Saluer, et se recommander à aucun par lettres, Salutem alicui scribere et ascribere, Nuntiare salutem.

Saluer aucun de par autre, Salutem alicui annuntiare.

Saluë Denis de par moy et de ma part, Dionysium velim saluere iubeas, Dionysio verbis meis salutem adscribito.

Saluë Venus de par moy grandement, Dicito multam meis verbis salutem Veneri.

Cicero te saluë, Saluebis a meo Cicerone.

Il te saluë, Te salutat, Auere te iubet.

Il m'a salué de par toy, Salutem mihi verbis tuis nuntiauit.

Il a donné charge que tu me saluasses de paroles, Mandauit vt mihi salutem adscriberes.

Qui saluë et fait la reverence, Salutator.

Se saluer l'un l'autre, Consalutare inter se.

Les osts se saluerent l'un l'autre, Inter exercitus salutatio facta.

Apres qu'ils eurent salué l'un l'autre, Salute accepta redditaque. Bud. ex Liu.

Estre salué, Salutari.

saluer


SALUER, v. act. [Salu-é: l'u est long devant l'e muet: il salûe: ils salûent. Dans le futur et le conditionel, cet e muet ne se prononce pas: il saluera, je saluerais, si, etc. Prononcez salûra, salûrè, en 3 syllabes.] Saluer, c'est 1°. doner quelque marque de civilité, de respect. "Les manières de saluer sont diférentes, suivant les Nations. "Tout le monde l'a été saluer à son retour. "Depuis long-tems il ne me salue plus. = V. n. "Il salûe de bone ou de mauvaise grâce. = 2°. Faire ses complimens par lettres. "Je vous prie de saluer de ma part tels et tels. = 3°. Proclamer. "Vespasien fut salué Empereur par toute l'armée.

Synonymes et Contraires

saluer

verbe saluer
2.  Rendre hommage à.
Traductions

saluer

grüßen, begrüßen, bewillkommnen, empfehlen, salutieren, winkengreet, salute, hail, wave, acknowledgegroeten, begroeten, (be)groeten, erkennen, salueren (voor), verwelkomen, aanslaan, salueren, zwaaienאמר שלום, בירך (פיעל), הצדיע (הפעיל), הִצְדִּיעַbegroet, groetsaludarpozdravit, mávat, zdravithilse, sige goddag, vinkesalutisaludar, saludar con la manotervehtiä, heiluttaa kättäänheilsasalutare, accogliere, agitaresalutarehilse, vinkecumprimentar, saudar, acenarhälsa, vinkaχαιρετώ, γνέφω, χαιρετίζωпоздороваться, махать, приветствоватьيُحَيّي, يُرَحِّبُ بِ, يُلَوِحmahati, pozdraviti, salutirati・・・に挨拶する, 手を振る, 挨拶する손을 흔들다, 인사하다pozdrowić, przywitać, zafalowaćโบกมือ, คำนับ, ทักทายel sallamak, selamlamakchào, chào hỏi, vẫy tay挥手, 敬礼, 问候 (salɥe)
verbe transitif
dire bonjour ou au revoir à qqn Je l'ai salué avant de partir.

saluer

[salɥe] vt
(en s'inclinant, en se découvrant) → to greet; (d'un geste) → to wave to, to wave at
saluer qn de la main → to wave to sb, to wave at sb
(= dire bonjour à) → to say hello to
Je l'ai croisé dans la rue et il m'a salué → I met him in the street and he said hello.
(= dire au revoir à) → to say goodbye to
Il nous a salués et il est parti → He said goodbye and left.
(MILITAIRE) → to salute
(= rendre hommage à) [+ courage, détermination] → to salute
(= accueillir) [+ personne, nouvelle, décision] → to greet, to welcome