sampang

SAMPANG

(san-pangh') s. m.
Nom, sur les côtes de la Chine, d'une embarcation légère.
[À Hong-Kong] tandis que les marchandises sont déposées sur de lourds chalands qui font va-et-vient entre le steamer [bateau à vapeur] et les wharfs [quais], les passagers sautent dans de légères embarcations, les sampangs, où ils entassent leurs bagages, et franchissent ainsi à la rame ou à la voile la distance qui les sépare du rivage [G. BOUSQUET, Rev. des Deux-Mondes, 15 déc. 1876, p. 726]
Plus de 20 000 sampangs [à Canton], contenant chacun une famille abritée sous une légère toiture de jonc et de bambou arrondi en demi-cercle, se pressent entre les rives [ID., ib. p. 733]