sanguin, ine

SANGUIN, INE

(san-ghin, ghi-n') adj.
Terme d'anatomie. Qui appartient au sang. Vaisseaux sanguins, ceux qui servent à la circulation du sang. Système sanguin, l'ensemble des vaisseaux artériels et veineux qui contiennent le sang.
En qui le sang prédomine. Les gens sanguins sont ordinairement d'une humeur gaie. Tempérament sanguin, celui qui a pour attribut un visage coloré, des formes prononcées sans être dures, tout l'ensemble du corps brillant de santé, une imagination riante, le cœur inconstant, l'esprit léger.
Maladies, affections sanguines, maladies, affections occasionnées par la trop grande abondance de sang.
Qui est de la couleur du sang. Un rouge sanguin. Jaspe sanguin, jaspe vert marqueté de rouge.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li sanguins qui est caus [chaud] et moistes [ALEBRANT, f° 3]
    Complexion sanguine [BRUN. LATINI, Trésor, p. 106]
    Il [les palais] sont trestot de marbre fin, Li un sont bis, l'autre sanguin [, Partonop. V. 833]
  • XIVe s.
    Aux sanguins, soulas et esbatemens ; et aux melencoliques ou coleriques, riotes et despiz [CHRIST. DE PISAN, Charles V, I, 10]
    [Le comte Gaston de Foix estoit] sanguin et riant [FROISS., II, III, 13]
  • XVIe s.
    Phlegmons, pustules sanguines espandues par tout le corps [PARÉ, Introd. 6]
    Alexandre estoit d'une temperature plus cholere, sanguine et ardente [que César] [MONT., III, 271]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. sanguini et sanguine ; ancien catal. sangui ; espagn. sanguino et sanguineo ; port. sanguiho ; ital. sanguigno et sanguineo ; du latin sanguineus, de sanguis, sang.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • SANGUIN. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
    Maint bon drap vermel et sanguin I taint on et maintz escarlate [, Perceval le Gallois, V. 10187]