sarment

sarment

n.m. [ lat. sarmentum ]
1. Branche de vigne de l'année, que l'on coupe au moment de la taille : Un fagot de sarments. Des grillades au feu de sarments.
2. Tige de plante grimpante.
3. En Suisse, cep.

SARMENT

(sar-man) s. m.
Le bois que pousse un cep de vigne.
Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il sera jeté dehors comme un sarment inutile [SACI, Bible, Év. St Jean, XV, 6]
Le soir, pour son retour, sa femme vigilante Préparait du sarment la flamme pétillante [DELILLE, Trois règ. III]
Du jus de sarment, du vin.
Prends-moi deux brocs d'un fin jus de sarment [ADAM BILLAUT, Rondeau.]
Particulièrement. Bois de l'année sur la vigne.
Nom que portent les tiges ligneuses souples de toutes les plantes qui en croissant s'attachent aux supports qu'elles rencontrent.
Terme de marine. Sorte d'artifice employé dans les brûlots.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Après l'appointement fait, le roy [Louis XI] demanda à monseigneur de Montbosier, à quoy il tenoit que les vins estoient si mauvais en laditte année, à quoy ledit seigneur lui respondit qu'il ne s'en esbahissoit point, et que c'estoit au moyen des sermens qui n'avoient rien vallu ne ne vaudroient [, Bibl. des ch. 4e série, t. I, p. 422]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. serment ; provenç. serment ; cat. sarment ; espagn. sarmiento ; ital. sarmento ; du lat. sarmentum, qui est pour sarpmentum, de sarpere, émonder.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • SARMENT. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
    Car aussit com l'on doit destruire Les rains dou serment qui puet nuire [MACÉ, Bible en vers, f° 107, verso, 1re col.]

sarment

SARMENT. n. m. Bois que la vigne pousse chaque année. Couper des sarments pour en faire des fagots. Un feu de sarments.

sarment

Sarment, Sarmentum.

Sarment portant fueilles seulement sans fruict, Pampinarius palmes.

Cendre de sarment, Cinis sarmentitius, Columel.

Le sarment qu'on laisse en la vigne tous les ans quand on la taille, Palmes.

Le sarment sortant de la tige et tronc de la vigne qui seulement porte fueilles, Pampinarium.

Quand de plusieurs sarmens on coupe les uns, et les autres on laisse croistre pour porter fruict, Sarmentorum, aliorum amputatio, aliorum immissio.

Nettoyer et esmonder le sarment, Detergere sarmenta de arboribus putatis et vineis.

Qui a force sarment, Sarmentosus.

Le plus long sarment qu'on laisse en la vigne en la taillant, Sagitta.

sarment


SARMENT, s. m. [Sarman. Plusieurs disent serment, qui est toute aûtre chose; c'est un gasconisme.] Il ne se dit que du bois que pousse la vigne. "Cette vigne a poussé beaucoup de sarmens. Couper du sarment, dont on fait des javelles, des fagots. = On doit dire, un fagot de sarments et non pas dire, en ce sens, un sarment, et encôre moins un serment, comme on le dit quelquefois dans les Provinces méridionales. En st. burlesque, le jus de sarment, le vin.
   Pour te guérir de cette sciatique....
   Prens-moi deux brocs d'un fin jus de sarment, etc.
       Maître Adam.

Traductions

sarment

דלייה (נ), קנוקנת (נ), שריג (ז)

sarment

sarmento

sarment

[saʀmɑ̃] nm
sarment de vigne → vine shoot