sas

sas

[ sas ou sa] n.m. [ lat. setacium, de seta, soie de porc, crin ]
1. Partie d'un canal comprise entre les deux portes d'une écluse.
2. Petite chambre munie de deux portes étanches, permettant de mettre en communication deux milieux dans lesquels les pressions sont différentes : Le sas de décompression d'un sous-marin.
3. Tamis de crin, de soie, entouré d'un cercle de bois : Passer du plâtre au sas.
Sas de sécurité,
petit local servant de passage, pour contrôler les entrées : Le sas de sécurité d'une banque.
SASSociété Anonyme Sportive
SASSon Altesse Sérénissime

sas

(sas)
nom masculin
petite pièce étanche munie de deux portes le sas d'un sous-marin le sas de sécurité d'une banque

SAS1

(sâ) s. m.
Tissu de crin, de soie, etc. entouré d'un cercle de bois, et qui sert à passer de la farine, des liquides. Gros sas. Sas délié. Plâtre au sas, voy. PLÂTRE. Faire tourner le sas, prétendu mode de divination à l'aide d'un sas qu'on fait tourner sur la pointe de ciseaux.
Ceux qui connaissent le passé par le mouvement du sas [LA BRUY., XIV]
Il faisait voir dans le verre, montrait à tourner le sas, et révélait, pour de l'argent, tous les mystères de la cabale [LESAGE, Gil Bl. IV, 8]
Je dis la bonne aventure ; je fais tourner le sas pour retrouver les choses perdues [ID., ib. X, 18]
Fig. Passer au gros sas, ne point regarder de si près.
Les maris d'aujourd'hui n'y cherchent pas tant de façons, et sont gens à passer les choses au gros sas [GHERARDI, Théât. ital. le Phénix, t. I, p. 293]
Croyez-vous donc qu'on se contente De passer, comme vous, les choses au gros sas ? [LA MOTTE, Fabl. II, 11]
Sorte de claie en osier pour passer les terres qu'on veut épierrer.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et le saas pour saacier, le buletiau [, Choses qui faillent en ménage]
  • XIVe s.
    Couler au plus delié sasse [, Ménagier, II, 5]
    Seta, inde setacium, gallice saad [DU CANGE, setaciare.]
  • XVe s.
    J'ay la lerme assez loing de l'ueil, Passant mes ennuiz au gros sas [CH. D'ORL., Rond.]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. cedazo ; ital. setaccio ; du bas-latin, setatium, qui vient du lat. seta, soie.

SAS2

(sâ) s. m.
Intervalle qui, dans un canal, sépare les deux portes de l'écluse, et dans lequel se loge le bateau pendant l'opération.
Un canal de dérivation, avec des sas pour racheter l'excès de la pente [FORFAIT, Instit. Mém. scienc. t. V, p. 227]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. sasso, sorte de fortification, de sasso, pierre ; du lat. saxum, roche.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. SAS. Ajoutez : - HIST. XVIe s. Leurs Altezes [les archiducs Albert et Isabelle en Flandre].... ordonnent par provision et en forme d'essais que tous ceux venans de la mer et desirans joyr de la liberté de la navigation devront passer ledict sas jusques au lieu indiqué sur mesme fond sans le povoir changer audit sas, VOLTERS, Lois et règlements sur les canaux et rivières de la Flandre orientale, p. 141 (M. Du Bois, avocat à Gand, qui transmet cette note, dit que tous les Belges prononcent sace).

sas

SAS. n. m. Tissu plus ou moins serré de crin, de soie, etc., qui est monté sur un cercle de bois et qui sert à passer de la farine, du plâtre, des liquides, etc. Gros sas. Sas délié.

Plâtre au sas, Plâtre passé au sas ou au tamis.

sas

SAS. n. m. T. d'Architecture hydraulique. Partie d'un canal comprise entre les deux portes d'une écluse.

SAS se dit aussi, en termes d'Arts, d'un Espace ménagé entre deux portes pour éviter l'entrée directe de l'air extérieur dans un abri.

sas

Un Sas, Cribrum farinarium, vel pollinarium, Incerniculum, diasasséi apud Galen. lib. 1. Sim.

Un sas ou sasset, Reticulum iunceum, vel lineum. Col.

Sas à sasser la grosse farine, Cribrum excussorium.

Passer par un sas, Colare.

sâs


SâS, s. m. SâSSER, v. act. [1re lon. 2e é fer.] Sâs est un tissu de crin, ataché à un cercle et qui sert à pâsser la farine. Sâsser, pâsser au sâs. = Au fig. il se dit ordinairement avec son réduplicatif ressâsser; examiner, éplucher. "Ce procês, cette question ont été sassés et ressâssés. — En st. prov. On dit, de ce qui a été examiné légèrement, qu'il a été pâssé au grôs sâs.

Traductions

sas

sas

sas

SAS

sas

SAS

sas

SAS

sas

SAS

sas

[sɑs] nm
[sous-marin, engin spatial] → airlock
[banque] → security door, double door
[écluse] → lock