saumon

saumon

n.m. [ lat. salmo, salmonis ]
Poisson voisin de la truite, à chair rose-orangé comestible.
Saumon blanc,
en poissonnerie, merlu.
adj. inv.
Qui est d'une couleur rose-orangé : Des rayures saumon.

SAUMON

(sô-mon) s. m.
Poisson de mer qui remonte les rivières, et dont la chair est rouge, salmo salar, dit aussi saumon commun, et, absolument, saumon. Une darne, une tranche de saumon. Une hure de saumon.
Les saumons, dont la peau sert à leur habillement [d'une peuplade sauvage], ne se pêchent pas en été, et pèsent trente ou quarante livres [LAPÉROUSE, Voy. t. III, p. 69, dans POUGENS]
Il en est qui nous assurent que les saumons ont l'adresse de creuser, dans le lit des fleuves, des fosses spacieuses pour y déposer leurs œufs et empêcher ainsi que le courant ne les entraîne [BONNET, Contempl. nat. XII, 27]
Genre de poissons malacoptérygiens dont toutes les espèces sont alimentaires. On y distingue, outre le saumon commun : le salmo fario, qui est notre truite commune ; le saumon truite ou truite saumonée.
Saumon se dit de la nuance rouge du saumon. Rouge saumon. Étoffe saumon.
Masse de métal et particulièrement de plomb ou d'étain, telle qu'elle est sortie de la fonte.
L'étain d'Angleterre en gros saumons [BUFF., Min. t. V, p. 192]
Masse de fer, de fonte, de plomb ou d'étain d'un poids d'environ 100 kilogr.
Terme d'orfévrerie. Gros morceau d'argent fondu.
Vase dans lequel le cirier fond la cire.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ne queroient saumons, ne luz [brochets], Et vestoient les cuirs veluz [, la Rose, 8425]
  • XVe s.
    ....Pain et fromage ou pastés de saumons, de truites et d'anguilles, enveloppées de belles petites blanches touailles [FROISS., II, III, 93]
  • XVIe s.
    Pour gualentir les nerfz, on luy avoyt faict deux grosses saulmones de plomb, chacune du poys de 8700 quintaulx [RAB., Garg. I, 23]
    ....Qu'il ne falloit pas perdre la prise de tant de saumons pour une sardine [D'AUB., Hist. II, 343]
    Saumons comme le sermon En quaresme ont leur saison [LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 201]
    Il faut perdre un veron pour pescher un saulmon [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, sâmon ; provenç. salmo ; espagn. salmon ; ital. salamone ; du lat. salmonem, duquel on peut conjecturer qu'il vient de salire, sauter : le sauteur.

saumon

SAUMON. n. m. Poisson de mer qui remonte les rivières et dont la chair est d'une couleur tirant sur le rouge. Pêcher le saumon. Saumon frais. Saumon salé. Saumon fumé. Une darne, une tranche de saumon.

Il désigne aussi une Couleur d'un rose teinté de jaune. Par apposition, Un rose saumon.

Il se dit aussi d'une Masse de plomb ou d'étain, telle qu'elle est sortie de la fonte. De l'étain en saumons.

saumon


SAUMON, SAUMONEAU, s. m. SAUMONÉ, NÉE, adj. [Somon, mono, , né-e; 1er dout. 3e é fermé aux deux dern.] Saumon est une espèce de poisson de mer qui remonte les rivières, et dont la chair est rouge. Saumoneau, petit Saumon. Saumoné, dont la chair est rouge comme celle des saumons. Il se dit particulièrement des truites quand leur chair a cette couleur: truite saumonée.

Traductions

saumon

Lachs, Salmsalmon, ingot, salmon pinkzalmאלתית (נ), סלמון (ז) [אלתית], אִלְתִּיתlosos, lososovýsalmón, asalmonado, galápago, lingotesalmoneインゴット, 鮭, サケ연어łosośthỏi, thu, cá hồi大马哈鱼, σολομόςsalmãoлососьسَلْمُونlakslohilososlakslaxปลาแซลมอนsomon balığıсьомга (somɔ̃)
nom masculin
gros poisson à chair rose du saumon fumé

saumon

[somɔ̃]
nmsalmon inv
adj invsalmon pink