saunage

(Mot repris de saunages)

saunage

n.m. ou

saunaison

n.f.
Dans une saline, action de sauner ; fabrication et vente du sel.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

SAUNAGE

(sô-na-j') s. m.
Action de faire du sel.
Débit, trafic de sel. Faire le saunage.
Faux-saunage, contre-bande qui se faisait sur le sel en France, de province en province.
Le bon marché du sel dans une province et la cherté à l'excès dans une autre y causent deux maux considérables, dont l'un est le faux-saunage qui envoie quantité de gens aux galères [VAUBAN, Dîme, p. 104]
Les femmes et les filles coupables de faux-saunage seront condamnées pour la première fois en 100 livres d'amende [, Ordonn. mai 1680]
Le faux-saunage continua à faire des désordres ; des cavaliers le firent à force ouverte [SAINT-SIMON, 187, 248]
Il y avait plus de 5000 de ces faux-sauniers qui faisaient le faux-saunage haut à la main, en Champagne et en Picardie [ID., 520, 161]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. SAUNIER.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

saunage

SAUNAGE. n. m. Récolte, vente du sel. Faire le saunage.

Faux-saunage s'est dit de la Vente du sel qui se faisait en fraude et contre les ordonnances.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

saunage


SAUNAGE, s. m. SAUNER, v. neutre, SAUNERIE, s. fém. SAUNIER, s. m. SAUNIèRE, s. fém. [Sonaje, , neri-e, nié, niè-re: 2e e muet au 3e, é fer. au 2d et au 4e, è moy. et long au 5e.] Sauner, faire du sel. Saunier, ouvrier qui travaille à faire le sel. Saunière, espèce de cofre où l'on conserve le sel. Saunerie se dit collectivement des bâtimens, puits, fontaines et instrumens propres à la fabrique du sel. Saunage, débit, trafic du sel. Voy. Faux-saunier et Faux-saunage.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788