scapin

SCAPIN

(ska-pin) s. m.
Un des personnages de la comédie italienne, et qui est passé sur la scène française du XVIIe siècle. Ce nom apparaît pour la première fois sur la scène française dans les Fourberies de Molière. Fig. Se dit pour fourbe, valet intrigant. À la Scapin, avec une fourberie digne de Scapin.
Ce trait de fourberie à la Scapin, par lequel Napoléon a en partie réussi, pendant un demi-siècle, à rejeter sur ce pauvre étourneau de Murat, qui n'était ici que son instrument et sa dupe, la responsabilité de l'initiative et de l'événement décisif [dans la guerre d'Espagne] [LANFREY, Hist. de Nap. t. IV, ch. 7]

scapin

SCAPIN. n. m. Personnage de la comédie italienne transporté sur la scène française. Il se dit figurément et familièrement pour Fourbe, intrigant impudent et de bas étage. C'est un scapin. Un tour de scapin.