scel

SCEL

(sè-l) s. m.
Ancien terme de chancellerie. Sceau. Sous le scel du Châtelet de Paris. Le scel secret du roi. En parlant du petit sceau, on disait : scel et contre-scel.

ÉTYMOLOGIE

  • Dans l'anc. franç. ce mot faisait au nominatif li seels, ou seals, ou seax, prononcé seaux, et au régime seel ; ces deux formes ont donné, dans la langue moderne, sceau et scel. Le c en scel, sceau, sceller, etc. qui n'existe ni dans le latin, ni dans l'ancienne langue, est une erreur d'orthographe du XVIe et du XVIIe siècle.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

scel

SCEL. s. m. Sceau. Il n'était usité que dans ces phrases de Palais et de Chancellerie: Sous le scel du Châtelet de Paris. Le scel secret du roi. Sous notre scel secret. En parlant Du petit sceau, on disait, Scel et contre-scel.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835