scellement

(Mot repris de scellements)

scellement

[ sɛlmɑ̃] n.m.
Action de fixer une pièce dans un trou ou sur un support, à l'aide d'une substance qui durcit : Le scellement d'un évier.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

SCELLEMENT

(sè-le-man) s. m.
Terme de maçonnerie. Action de sceller.
L'ouvrage qui en résulte. Un bon scellement.
L'extrémité d'une pièce de bois ou de métal, qui, engagée dans un trou, y est retenue par du plâtre, du mortier, etc. Terme de poêlier. Bout de tôle rivé à l'extrémité d'un cercle en cuivre, ayant un coude et un œil pour le passage d'une vis qui sert à tendre ce même cercle.

ÉTYMOLOGIE

  • Sceller.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

scellement

SCELLEMENT. n. m. T. de Maçonnerie. Action de sceller ou Résultat de cette action.

Il se dit aussi de l'Extrémité même d'une pièce de bois ou de métal qui est engagée dans un trou et retenue par du plomb, du plâtre, du mortier, etc.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Traductions

scellement

الختم

scellement

シール

scellement

[sɛlmɑ̃] nm
(CONSTRUCTION)embedding, fixing
[acte, document] → sealing
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005