schéma ou plus souvent schème

SCHÉMA ou plus souvent SCHÈME

(ské-ma ou skè-m') s. m.
Nom générique des figures et de toutes les formes ou ornements du style ; chez les Grecs et les Latins, il se prend aussi dans un sens plus restreint pour les figures de mots proprement dites et les figures de pensée, à l'exclusion des tropes.
Représentation des planètes, chacune en son lieu, pour un instant donné.
En anatomie et en physiologie, nom donné aux figures qui, à l'effet de démontrer la disposition générale d'un appareil, ou la succession des états d'un être ou d'un organe, sont exécutées en faisant abstraction de certaines particularités de forme, de volume, de direction ou de rapports des parties, parce que ces particularités empêcheraient de saisir d'un seul coup d'œil, ou rapidement, l'ensemble des notions qu'il s'agit de faire connaître.
L'un des types des mollusques le plus difficile à réduire à un schéma théorique est sans contredit celui du gastéropode [LACAZE-DUTHIERS, Acad. des sc. Compt. rend. t. LXIX, p. 1344]
Se dit, dans le leibnitzianisme, d'un principe qui est essentiel à chaque monade et qui constitue le caractère propre de chacune d'elles. Dans le système de Kant, objet qui existe dans l'entendement indépendamment de la matière ; synonyme de forme.
Dans l'Église catholique, proposition rédigée soumise au concile ; en ce sens on dit au pluriel les schèmes ou les schemata.

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, figure, état, du grec, avoir, être sanscr. sah, soutenir.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877