scissure

scissure

[ sisyr] n.f. [ lat. scissura, de scindere, fendre ]
En anatomie, fente naturelle à la surface du poumon, du foie, du cerveau.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

SCISSURE

(si-ssu-r') s. f.
Terme d'anatomie. Fente que présentent certains os pour le passage de petits rameaux vasculaires ou nerveux. Scissure glénoïdale ou de Glaser. Sillons dont est creusée la surface de certains organes parenchymateux. La grande scissure ou le sillon horizontal du foie. Scissure de Sylvius, enfoncement que présente la base du cerveau, et qui sépare les lobes antérieur et moyen.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    L'os du bras est aucunement cave sous la scissure de la teste [canal du tendon du biceps] [PARÉ, IV, 25]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. scissura, de scissum (voy. SCISSILE).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

scissure

SCISSURE. n. f. T. d'Anatomie. Sillon ou fente naturelle qu'on observe sur les os et sur divers organes. Scissure du rein, de la rate. La grande scissure du foie. La grande scissure du cerveau.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

scissure


SCISSURE, s. f. Néologisme. Fente. "D' autres maisons ont reçu de grands dommages du tremblement de terre, par des scissures três-larges. Journ. Polit. de Gen. "Les secousses ont fait des scissures larges dans les murs les plus épais. Ibid.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788