scrofulaire

SCROFULAIRE

(skro-fu-lê-r') s. f.
Genre de plantes qui sert de type à la famille des scrofulariacées, autrefois des personnées. La scrofulaire noueuse, grande scrofulaire, herbe aux écrouelles, scrofularia nodosa, L. La scrofulaire aquatique, herbe du siége, bétoine d'eau, scrofularia aquatica, L. (voy. SIÉGE).

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Scrophulaire a prins ce nom des escrouelles, nommées scrophules, qu'elle guerit ; est herbe de terre humide et marescageuse [O. DE SERRES, 614]

ÉTYMOLOGIE

  • Scrofules ; la scrofulaire, qui n'a jamais guéri de scrofules, a, aux racines, de petites nodosités qui ressemblent vaguement aux glandes engorgées des écrouelles ; de là le nom et la croyance, en vertu de l'idée que les plantes avaient des vertus médicatrices pour les lésions auxquelles elles ressemblaient.

scrofulaire

SCROFULAIRE. n. f. T. de Botanique. Genre de plantes, à tige carrée, dont l'espèce la plus commune en France croît dans les lieux ombragés, les taillis, etc., et était employée pour guérir les écrouelles ou scrofules.

Scrofulaire aquatique, Plante qu'on appelle encore Herbe du siège et dont les propriétés sont les mêmes que celles de la scrofulaire terrestre.

scrofulaire

Scrofulaire, ou herbe aux chats, ou ortie puante, Galeopsis, Vrtica, Labeo. Les Apoticaires, Scrophularia major, pource qu'elle guerit des escroüelles. Je di major, pource que Scrofularia minor, est Chelidonium minus, La petite esclere.

La grand Scrofularia est aussi d'aucuns appelée Ficaria, Millemorbia, Castrangula.