scrupuleux, euse

Recherches associées à scrupuleux, euse: extenuant, valeureux

SCRUPULEUX, EUSE

(skru-pu-leû, leû-z') adj.
Qui est sujet à avoir des scrupules.
Ou je suis trompé, ou madame *** ne sera pas si scrupuleuse que vous [BALZ., liv. VI, lett. 5]
M. le duc de Bourgogne est toujours amoureux, dévot, scrupuleux, mais tous les jours plus raisonnable [MAINTENON, Lett. au duc de Noail. 24 juill. 1706]
Nicias, scrupuleux jusqu'à l'excès, et plein d'un respect mal entendu pour ces interprètes aveugles de la volonté des dieux [les devins] [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. III, p. 698, dans POUGENS]
En 1753, un libraire de la Haye s'avisa d'acheter quelques chapitres très informes de ce manuscrit [Essai sur les mœurs], qu'un homme peu scrupuleux ne fit point de difficulté de lui vendre [VOLT., Fragm. sur l'hist. XXIX]
Les âmes scrupuleuses ne sont pas bien conséquentes ni dans ce qui les agite, ni dans ce qui les calme [DUCLOS, Œuv. t. VI, p. 115]
On n'est pas plus scrupuleux sur le poids que sur la qualité [RAYNAL, Hist. phil. XIV, 45]
Familièrement. Il n'est pas scrupuleux, il est peu scrupuleux, il n'est pas délicat sur les moyens de réussir.
Il se dit, dans le même sens, des choses.
Ce qu'il y a de mal en moi, c'est que j'ai quelquefois une délicatesse trop scrupuleuse et une critique trop sévère [LA ROCHEFOUC., Portrait.]
[M. de Montausier] n'a-t-il pas eu, dans la licence même de la guerre, une constante et scrupuleuse retenue ? [FLÉCH., Duc de Montaus.]
Son cœur n'était point scrupuleux sur la franchise [HAMILT., Gramm. 7]
Les lâchetés sûres et secrètes trouvent peu de cœurs scrupuleux [MASS., Avent, Épiphan. 2e part.]
Les expressions sont toujours plus recherchées et les oreilles plus scrupuleuses dans les pays plus corrompus [J. J. ROUSS., Lett. à d'Alemb.]
Minutieux, exact.
Voyez comme je suis scrupuleuse à vous ôter les fausses nouvelles [SÉV., Mercr. des Cendres, 1680]
La première bonne œuvre de la princesse Anne fut d'acquitter ce qu'elle devait avec une scrupuleuse régularité [BOSSUET, Ann. de Gonz.]
L'administration d'une justice qui ne décide pas seulement de la vie et des biens, mais aussi de l'honneur, demande des recherches scrupuleuses [MONTESQ., Esp. VI, 1]
Qui a des scrupules, des doutes au sujet du style et de la composition.
Il n'y a que la justesse des expressions qui puisse accréditer les tours qu'il leur est permis [aux poëtes] de hasarder ; et, à cet égard, la poésie française est une des plus scrupuleuses [CONDIL., Art d'écr. IV, 5]
Il se dit des choses.
Dans vos scrupuleuses beautés Soyez [vous Boileau] vrai, précis, raisonnable ; Que vos écrits soient respectés ; Mais permettez-moi [à moi Quinault] d'être aimable [VOLT., Temple du Goût]
Substantivement. Un scrupuleux, une scrupuleuse, celui, celle qui a des scrupules (presque toujours avec une idée de blâme). Certaines expressions qui avaient blessé les scrupuleux.
Ah ! j'en suis d'avis, faites le scrupuleux [PIRON, Métrom. IV, 10]

SYNONYME

  • SCRUPULEUX, CONSCIENCIEUX. L'homme consciencieux est celui qui obéit aux inspirations de sa conscience. L'homme scrupuleux est celui dont la conscience s'embarrasse, s'inquiète, soit à tort, soit à raison, soit pour de graves motifs, soit pour des motifs futiles.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Pource que ceste matiere est scrupuleuse, et qu'il y a danger de tomber tant en une extremité qu'en l'autre [CALV., Instit. 564]
    D'autres font les scrupuleux par une vraye chatemitterie, à fin de sembler plus saincts [LANOUE, 77]
    Les qualitez mesmes qui sont en moy reprochables, je les trouvois inutiles en ce siecle.... la foy et la conscience s'y feussent trouvées scrupuleuses et superstitieuses [MONT., III, 50]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. scrupulosus, de scrupulus, scrupule.