secourable

secourable

adj.
Qui porte secours aux autres : Je cherche une personne secourable bon, charitable, obligeant apporter son aide

secourable

(sekuʀabl)
adjectif
qui aime aider les autres tendre une main secourable à qqn

SECOURABLE

(se-kou-ra-bl') adj.
Qui secourt, qui aime à secourir.
Assistez-moi en ce besoin, vous qui m'êtes toujours si secourable [VOIT., Lett. 25]
Jésus-Christ parcourt toute la Judée, qu'il remplit de ses bienfaits, secourable aux malades, miséricordieux envers les pécheurs [BOSSUET, Hist. II, 6]
Phéniciens si secourables à toutes les nations, ne refusez pas la vie à deux hommes qui l'attendent de votre humanité [FÉN., Tél. VIII]
Notre-Dame d'Embrun, soyez-moi secourable ! [C. DELAVIGNE, Louis XI, III, 3]
Il se dit aussi des choses.
Nos alliés ont ressenti dans le plus grand éloignement combien la main de Louis était secourable [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Sa vertu [de Moïse] toujours secourable aux oppressés [ID., Hist. I, 3]
Il est vrai que du roi la bonté secourable Va tirer désormais Phébus de l'hôpital [BOILEAU, Sat. I]
Au sens passif, qui peut être secouru. Cette place est si étroitement bloquée qu'elle n'est plus secourable. La place est secourable par mer.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Bele estiez et honorable, Et as besoigneus secourable [, Fl. et Blanch. 741]
  • XVIe s.
    Homme secourable et qui supportoit les pauvres et petits [AMYOT, Rom. 19]
    Il se monstroit secourable envers les pauvres, et moderé mesme envers ses ennemis [ID., Solon, 61]

ÉTYMOLOGIE

  • Secourir.

secourable

SECOURABLE. adj. des deux genres. Qui aime à secourir les autres, à les soulager dans leurs besoins. C'est un homme fort secourable. Il est secourable aux pauvres. Mon Dieu, soyez-moi secourable. Tendre une main secourable.

Il signifie encore, en parlant d'une Place de guerre, Qui peut être secourue; en ce sens, il s'emploie plus ordinairement avec la négation. Cette place est si bien investie qu'elle n'est plus secourable. Elle n'est secourable que par mer.

secourable

Ami secourable, Amicus auxiliaris.

secourable


SECOURABLE, adj. *SECOURANT, ANTE, adj. SECOURIR, v. act. SECOURS, s. m. [Se-kou-rable, ran, rante, rir, se-koûr: 1re e muet: 3e lon. au 2d et au 3e.] Secours, aide, assistance dans le besoin. "Aller, courir au secours de. "Préter, doner secours à. "Acorder, obtenir, refuser, mendier du secours. Demander, implorer le secours de, etc.
   Souviens-toi qu'en ton nom,
   Tu veux que l'homme espère!
   Ce nom, dans ma misère,
   Est un puissant secours.
       LE FRANC.
  L'autre pour se parer de superbes atours,
  Des plus adroites mains empruntoit le secours.
       ESTHER.
= Il se prend plus particulièrement pour les troupes qu'on envoie au secours. "Le secours est entré dans la place. = Église bâtie pour la décharge d'une Paroisse. On dit plus ordinairement sucursale.
   Rem. Secours a un sens tantôt actif; mon secours vous est inutile; tantôt passif: venez à mon secours. VAUG. = Au secours, adv. régit le génitif; ou les pronoms possessifs. "Il acourut au secours de son frère, à son secours. — Il se dit quelquefois sans régime: crier au secours; et même sans verbe, et comme interjection. Au secours! Au secours! À~ l'aide! à l'aide!
   SECOURIR se conjugue comme courir. Quelques Auteurs, comme le P. d'Avrigni, le Président Hénaut, ont écrit, je secourrerai, il secourreroit; M. Targe écrit secoureroit, Marivaux dit, au présent de l'Indicatif, je secoure. Mde de G... dit aussi: il secoure les malheureux. Th. d'Éduc. Tout cela est contre l'Usage: Voy. COURIR. = Aider, Assister. "Secourir les paûvre, ses amis, ses parens. "Il faut secourir de son superflu, ceux qui manquent du nécessaire. Il a été secouru bien à propôs.
   SECOURABLE, qui aime à secourir les aûtres. * Secourant, qui secourt. "Homme secourable aux indigens. "Tendre une main secourable. "La charité ne serait ni plus atentive, ni plus secourante. — Celui-ci est un néologisme.

Synonymes et Contraires

secourable

adjectif secourable
Traductions

secourable

helpful

secourable

[s(ə)kuʀabl] adjhelpful