sellier

(Mot repris de selliers)

sellier

n.m.
Personne qui fabrique, répare et vend des selles et des articles de harnachement.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

SELLIER

(sè-lié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie ; des sè-lié-z habiles) s. m.
Ouvrier qui fait des selles, des carrosses. Maître sellier. Sellier-carrossier. S. f. Sellière, la femme d'un sellier.
Hector : Je vois votre sellière : Elle a flairé l'argent. - Valère, mettant promptement son argent dans sa poche : Il faut nous en défaire [REGNARD, le Joueur, III, 6]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Nus [nul] ne puet estre seliers à Paris, ne vendre seles garnies de cordouan [cuir], s'il n'achate le mestier du roi [, Liv. des mét. 206]
  • XVIe s.
    Deux petites villettes bien garnies de mareschaux et de selliers [D'AUB., Hist. II, 448]

ÉTYMOLOGIE

  • Selle.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

sellier

SELLIER. n. m. Celui qui fait, qui vend des selles et tout ce qui concerne le harnachement du cheval. Maître sellier. Ouvrier sellier.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

sellier

Sellier, m. acut. Est l'ouvrier qui fait des selles, brides, et autre equippage à chevaux, mules et mulets, Ephippiarius. On dit sellier lormier, parce que le sellier peut estaller et debiter l'ouvrage de l'artisan lormier qui est l'esperonnier, comme au reciproque, ledit lormier se dit et intitule lormier sellier, ou sellier lormier par mesme raison.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606
Traductions

sellier

כרר (ז), רצען (ז)

sellier

saddler

sellier

sellaio

sellier

Sattler

sellier

SADDLER

sellier

SADELMAKARE

sellier

[selje] nmsaddler
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005