semeur

(Mot repris de semeurs)

semeur, euse

n.
Personne qui sème du grain : La Semeuse figure au dos des pièces françaises de 10, 20 et 50 centimes d'euro.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

semeur

(səmœʀ) masculin

semeuse

(səmøz) féminin
nom
agriculture personne qui sème un semeur dans son champ
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

SEMEUR

(se-meur) s. m.
Celui qui sème du grain.
Un semeur expérimenté est un homme infiniment précieux [GENLIS, Maison rust. t. III, p. 20, dans POUGENS]
Fig.
Mais le temps, grand semeur de la ronce et du lierre, Touche les monuments d'une main familière [V. HUGO, Voix, 4]
Le semeur éternel, Dieu, la force qui produit tout.
Pareil au temps ce faucheur sombre Qui suit le semeur éternel [V. HUGO, Voix, 5]
Fig. Celui qui distribue à droite et à gauche.
Vous souhaitez un Montausier.... le semeur de négatives [SÉV., 17 nov. 1675]
Fig. Celui qui répand, propage.
Le semeur de rapports souillera son âme ; et il sera haï de tout le monde [SACI, Bible, Ecclésiastiq. XX., 31]
On dit que c'est [Jésus] un semeur de nouvelles doctrines, qui abuse le peuple [BOSSUET, Instr. aux Ursul. sur le silence, 3]
Semeur de faux bruits, celui qui répand de fausses nouvelles. Semeur de discorde, etc. celui qui se plaît à brouiller, à diviser les esprits.
Un semeur de zizanie [VOLT., Lett. Damilaville, 11 mai 1764]
Semeurs de peste, gens qu'on accusait de propager la peste en semant çà et là des linges provenant de pestiférés.
Hochequeue ou lavandière.

REMARQUE

  • L'Académie ne donne pas le féminin semeuse. Rien pourtant ne doit empêcher de l'employer.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Qu'il [les oisillons] alassent les lins mengier, Qu'il ne puissent fructefier ; Mais li plusur nel volrent [voulurent] faire ; Au semeour i vunt retraire [MARIE, Fables, 18]
    Uns semere issi pour semer [GUI DE CAMBRAI, Barl. et Jos. p. 34]
  • XVe s.
    Semeurs de courrous et de zizanie, c'est à dire faiseurs de noises et de guerres [, Bibl. des ch. 6e série, t. II, p. 149]
  • XVIe s.
    Les traistres, les mutins, les semeurs de querelles [DESPORTES, Rodomont.]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, semeu ; provenç. semenaire, semenador ; espagn. sembrador ; portug. semeador ; ital. seminatore ; du lat. seminatorem ; de seminare, semer.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

semeur

SEMEUR, EUSE. n. Celui, celle qui sème du grain. Un semeur habile et diligent.

La pièce, le timbre à la semeuse, La pièce d'argent, le timbre français dont la vignette porte l'image d'une semeuse.

Fig., Semeur de discorde, semeur de zizanie. Celui qui se plaît à brouiller, à diviser les esprits. Semeur de fausses nouvelles, Celui qui répand de fausses nouvelles.

SEMEUSE. se dit aussi d'une Machine qui sert à semer.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

semeur

Semeur, Sator, Seminator.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

semeur


SEMEUR. Voy. SEMENCE.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

semeur

[s(ə)mœʀ, øz] nm/fsower
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005