seneçon

(Mot repris de seneçons)

SENEÇON

(sè-ne-son) s. m.
Genre de la famille des composées. On y distingue le seneçon commun, senecio vulgaris, L. qui abonde dans nos champs et que l'agriculture regarde comme nuisible quoiqu'il soit mangé par les porcs, et le senecio jacobaea, commun dans les prés et plus nuisible encore que le précédent. Seneçon en arbre, joli arbrisseau à feuilles persistantes qu'on nomme aussi baccharide à feuilles d'halime.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Senesson, garde sa fueille verte presque toute l'année, fleurit plusieurs fois, croist facilement en tous lieux, mesmes ès vieilles murailles, sans nul soin [O. DE SERRES, 617]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. senecionem, du lat. senex, vieillard (voy. SÉNILE) : mot à mot, petit vieillard, à cause qu'au printemps il devient tout blanc en développant les aigrettes de ses graines, en grec, vieillard du printemps.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

seneçon

SENEÇON. n. m. Plante à fleurs composées, dont la semence sert à nourrir les oiseaux et est utilisée en pharmacie.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

seneçon

Du Seneçon, Senecio senecionis, Erigeron, Pappus.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

seneçon


SENEÇON, s. m. [Sene-son: 1re et 2e e muet.] Plante qu'on done ordinairement à certains oiseaux, et qu'on emploie en Médecine.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788