sensualité

sensualité

n.f.
1. Aptitude à goûter les plaisirs des sens, à être réceptif aux sensations physiques, en partic. sexuelles : Une personne d'une grande sensualité volupté ; austérité
2. Caractère d'une personne, d'une chose sensuelle ; érotisme : La sensualité des tableaux de Renoir.

SENSUALITÉ

(san-su-a-li-té) s. f.
Attachement aux plaisirs des sens.
La sensibilité du cœur n'est point un crime en elle-même, mais c'est le principe de bien des crimes, car aisément elle se change en sensualité [BOURDAL., Pensées, t. II, p. 296]
C'est bien moins de la sensualité que de la vanité qu'il faut préserver un jeune homme entrant dans le monde [J. J. ROUSS., Ém. IV]
Boire avec sensualité, boire avec un vif plaisir, avec volupté.
Au pluriel, plaisirs sensuels.
Quand il [Jésus-Christ] comparera tous ces principes de détachement de soi-même, de renoncement à soi-même, avec nos injustices, avec nos vengeances, avec nos sensualités [BOURDAL., 1er avent, Jugem. dern. p. 59]
Au milieu.... de tous les abus, de toutes les sensualités, de toutes les dissipations que le monde autorise [MASS., Carême, Évidence de la loi.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Deliz [plaisir] est de natural sensualité, qui est commune as bestes [BRUN. LATINI, Trésor, p. 308]
  • XIVe s.
    Contrarieté en l'ame entre raison et la sensualité qui lui contrarie et obvie [ORESME, Éth. 31]
    Et il soit ainsi que ledit Pierre depuis un an en ça, par impatience, fragilité ou diminution de son corps et de sa sensualité, soit devenu tout ydiote [DU CANGE, sensualitas.]
  • XVe s.
    Pense à cecy, mon ame, et y regardes, et clos les huys et portes de ta sensualité [, Intern. consol. II, 1]
  • XVIe s.
    Ce n'a pas esté son appetit inferieur seulement, ou sensualité, qui l'a alleché à mal.... [CALV., Instit. 177]
    Lascher en abandon la bride à toute sensualité et à toute gloutenie [AMYOT, Lyc. 15]
    Où sensualité domine, moult est proche la ruyne [LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 365]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. sensualitat ; espagn. sensualidad ; ital. sensualità ; du lat. sensualitatem, sensibilité, faculté de percevoir, de sensualis (voy. SENSUEL).

sensualité

SENSUALITÉ. n. f. Attachement aux plaisirs des sens. Vivre avec sensualité. Être plongé dans la sensualité. Basse sensualité.

Boire avec sensualité, Boire avec volupté.

SENSUALITÉS, au pluriel, désigne les Plaisirs sensuels. Il se livre aux sensualités les plus recherchées.

sensualité

La sensualité de l'homme.

sensualité


SENSUALITÉ, s. f. SENSUEL, ELLE, adj. SENSUELLEMENT, adv. [Sansu-alité, Sansu-èl, èle, èleman: 1re lon. 3e è moy. aux 3 dern.] Sensuel, qui est trop ataché aux plaisirs des sens. "Homme sensuel; femme sensuelle. = S. m. "Les sensuels, les voluptueux. = Sensuellement, d'une manière sensuelle. "Vivre sensuellement. = Sensualité, atachement aux plaisirs des sens. "Boire, vivre avec sensualité. "Se plonger dans la sensualité. "Ce sont là des sensualités indignes d'un Chrétien.

Synonymes et Contraires

sensualité

nom féminin sensualité
Caractère sensuel.
lubricité, plaisir, volupté -littéraire: lasciveté, lascivité.
Traductions

sensualité

sensualityחושניות (נ), חרמניות (נ), תאוותנות (נ), חוּשָׁנִיּוּתzinnelijkheid, sensualiteit, zwoelheidsensualitàSinnlichkeitчувственост淫蕩관능sensualitet (sɑ̃sɥalite)
nom féminin
fait d'aimer et de chercher le plaisir

sensualité

[sɑ̃sɥalite] nfsensuality