sep

sep

[ sɛp] n.m. [ du lat. cippus, pieu ]
Pièce de la charrue glissant sur le fond du sillon pendant le labour.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

SEP

(sèp) s. m.
En parlant de la charrue, le même que cep, c'est-à-dire la partie du corps de la charrue à laquelle s'emmanche ou s'ajuste le soc, et sur laquelle reposent l'étançon et l'avant-corps ; c'est elle qui glisse au fond du sillon (voy. CEP).
Terme de marine. Sep de drisse, pièce de bois, élevée au pied d'un mât, sur lequel sont plusieurs roues de poulie par où passent les grandes drisses.

ÉTYMOLOGIE

  • C'est le même que cep, bloc de bois.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

sep

Un Sep de vigne, Vitis.

Sep de vigne de la grosseur d'un doigt, Dactilis dactilidis.

¶ Les Seps, Numellae, voyez Cep.

Estre mis aux seps, Nexum inire. B. ex Liu.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

sep


SEP ou CEP, s. m. Trév. les met tous deux: l'Acad. ne met que le 2d. Voyez-le sous la lettre C.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

sep

سبتمبر

sep

Září

sep

9월

SEP

[sɛp] abr nf (=sclérose en plaques) → MS(= multiple sclerosis)
séparateur central [sepaʀatœʀ] nm (AUTOMOBILES)central reservation (Grande-Bretagne), median (USA), median strip (USA)
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005