sermenté, ée

SERMENTÉ, ÉE

(sèr-man-té, tée) adj.
Terme qui vieillit et pour lequel on dit plutôt assermenté. Qui a prêté le serment d'usage, le serment requis.
La mauvaise coutume qui se pratique en ce pays-là [Valenciennes] de faire l'évaluation, par des gens que vous appelez sermentés, du produit des terres, [, Lettres, etc. de Colbert, VII, 270]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Quiconques vende son grain à Paris, il puet apeler un mesureur quel que il veut, pourtant qu'il soit jurés et sermentés de la vile [, Liv. des mét. 23]
  • XVe s.
    Quant nous fusmes advertis de l'escu que vous portiez, nous allasmes tous trois d'ung accord sermenter que jamais nous n'aurions repos tant que vous aurions mis à mort [, Perceforest, t. II, f° 91]

ÉTYMOLOGIE

  • Serment.