sermonneur

Recherches associées à sermonneur: seing, sermonnaire, vertugadin

sermonneur, euse

n.
Personne qui aime à sermonner.
adj.
Qui contient des remontrances.

SERMONNEUR

(sèr-mo-neur) s. m.
Celui qui fait des sermons ; n'est guère usité en ce sens qu'avec un sens de dépréciation.
En un mot, le sermonneur est plus tôt évêque que le plus solide écrivain n'est revêtu d'un prieuré simple [LA BRUY., XV]
S. m. et f. Sermonneur, sermonneuse, celui, celle qui fait des remontrances, des discours ennuyeux et hors de propos.
La voix manquant à notre sermonneuse [LA FONT., Psaut.]
Toujours sermonneurs, toujours pédants [J. J. ROUSS., Ém. II]
Un sermonneur politique aura beau leur dire que la force du peuple est la leur [ID., Contr. III, 6]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Mes li chetif sermonneor Et li fol large donneor Si forment les enorguillissent [les femmes], Que lor roses lor enchierissent [, la Rose, 7655]
  • XVIe s.
    Les danses sans instrumens ou sans chansons, seroient les gens en un lieu d'audience sans sermonneur [DESPER., Contes, XL.]

ÉTYMOLOGIE

  • Sermonner ; prov. sermonaire ; ital. sermonatore. L'ancienne langue a dit aussi sermonier.

sermonneur

SERMONNEUR, EUSE. n. Celui, celle qui a l'habitude de faire des remontrances ennuyeuses et hors de propos. C'est un impitoyable, un éternel sermonneur, un ennuyeux sermonneur. Il est familier.

sermonneur

Sermonneur, Concionator, Ecclesiastes.

Synonymes et Contraires

sermonneur

nom sermonneur
Littéraire. Personne qui sermonne.
moralisateur, prédicant -familier: prêcheur -littéraire: houspilleur -vieux: harangueur.