serpeau

SERPEAU

(sèr-pô) s. m.
Sorte de serpe employée à la culture de la vigne.
On nous écrit de Blaye (Gironde) : il apportait près de son lit un instrument appelé serpeau, qui sert à cultiver la vigne et qui forme une véritable arme à double tranchant, très lourde, très large, recourbée à son extrémité et munie d'une arête très forte, également tranchante [, Gaz. des Trib. 4-5 mai 1874, p. 433, 2e col.]

ÉTYMOLOGIE

  • Dérivé de serpe.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877