serrément

SERRÉMENT

(sê-ré-man) adv.
D'une manière serrée, parcimonieuse, avare. Il vit serrément.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Lors se traïstrent ensemble Abner et si compaignon, et esturent serréement comme en eschiele [escadron] au sumet de une hoge [, Rois, p. 127]
  • XIIIe s.
    Serréement fui [je fus] au pertuis [, Ren. 8305]
  • XVIe s.
    Pour là fermement attacher le cep avec une ou deux ligatures d'ozier, non trop serréement, de peur de l'offenser [O. DE SERRES, 181]

ÉTYMOLOGIE

  • Serrée, et le suffixe ment ; provenç. sarradamen.