serviable

serviable

adj.
Qui rend volontiers service : Adressez-vous à elle, elle est très serviable obligeant, prévenant
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

SERVIABLE

(sèr-vi-a-bl') adj.
Qui aime à rendre service.
Que viens-tu faire ici ? - Ce que je fais partout ailleurs : m'entremettre d'affaires, me rendre serviable aux gens [MOL., l'Avare, II, 5]
C'était [Villacerf] un homme brusque, mais franc, vrai, droit, serviable et très bon ami [SAINT-SIMON, 70, 159]
Mme Dorsin voyait tout, songeait à tout, devenant plus serviable et se croyant obligée de le devenir à mesure qu'elle vous obligeait [MARIV., Marianne, 5e part.]
Souffrez que je vous dise que vous êtes d'autant plus obligé d'avertir Linant [précepteur chez Mme du Châtelet] d'être modeste, humble et serviable, que ce sont vos bontés qui l'ont gâté [VOLT., Lett. Cideville, 22 fév. 1736]
Dans le monde on n'est jamais opprimé, quand on est constamment ami serviable et dangereux ennemi [GENLIS, Mères riv. t. II, p. 240, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et s'ele chiet [tombe] en maladie, Droit est, s'il puet, qu'il s'estudie En estre à li moult serviables, Por estre après plus agreables [, la Rose, 9903]
  • XIVe s.
    Le pueple auquel il avoient esté aydans et serviables [BERCHEURE, f° 35, recto.]
    Et touz jours ay ge estey obediens et serviable en ce qui touche le roy [ID., f° 19]
  • XVe s.
    Puis monta le roy et les autres chevaliers de son hostel, et le jeune Norhot, qui tousjours estoit au frain du roy ; car il estoit moult serviable enfant [faisant bien son service] [, Perceforest, t. VI, f° 102]
  • XVIe s.
    Soys serviable à tous tes prochains, et les ayme comme toy mesme [RAB., Pant. II, 8]
    Personnage serviable, soigneux de faire plaisir, et secourable [AMYOT, Crassus, 5]
    Vous estes mes prisonniers, comme vous voyez, par les droits des combats ; je me puis servir de vous autres en telle et vile condition serviable qu'il me plaira [BRANT., Dames ill. p. 377, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, serviable, qui sert : cet instrument est bien serviable ; provenç. serviable, usuel ; catal. et espagn. servible ; du lat. servire, servir. La formation française et provençale est irrégulière, comme si le thème était servi, et non serv.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • SERVIABLE. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
    .... et si apiele Un varlet que il voit à destre, Celui qui plus li sembloit estre Vistes et preux et servitables [, Perceval le Gallois, V. 10443]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

serviable

SERVIABLE. adj. des deux genres. Qui aime à rendre service. C'est l'homme du monde le plus serviable.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

serviable

Serviable, Officiosus, Obsequiosus.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

serviable


SERVIABLE, adj. *SERVIABLEMENT, adv. Le 1er n'est pas du beau style: oficieux, qui a le même sens est plus noble; l'Acad. le met sans remarque. "L'un de ces gens empressés, serviables, etc. qui guettent les étrangers à leur passage. Volt.
   Sois parent serviable et fils respectueux.
       Le Franc.
= * Serviablement est encôre moins usité que serviable: d'habiles gens, consultés par Richelet, ne pouvaient le soufrir. Il n'a pas gâgné depuis. L'Acad. ne le met pas.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

serviable

adjectif serviable
Qui rend volontiers service.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

serviable

bereitwilligobliging, kinddienstvaardig, dienstwillig, attent, bereidwillig, toeschietelijk, behulpzaamservemaservizievoleполезно (sɛʀvjabl)
adjectif
qui est toujours prêt à aider lesautres
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

serviable

[sɛʀvjabl] adjobliging, willing to help
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005